AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

worth knowing

Ҩ pseudo : carrie
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 220
Ҩ crédits : myself



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Sam 13 Oct - 18:04



Maëlynn & Lucan

❝ La vie c'est comme une boîte de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber❞



Il faisait une chaleur à crever ce matin-là dans les locaux où travaillait la fille du maire, Maëlynn, et la climatisation était en panne. Des écouteurs dans les oreilles, elle faisait pivoter sa chaise de bureau à roulette de la droite vers la gauche, une bouteille d'eau froide collée contre le front. Elle soupira, décidément l'inspiration ne venait pas aujourd'hui, rien de particulier ne s'était passé en ville ces derniers temps. Comme si c'était possible que tout le monde se tiennent tranquille, elle était offusquée par ce manque d'activité dans la région, car si cela continuait, le pire allait arriver : Maëlynn allait s'ennuyer. Et une Maëlynn qui s'ennuie c'est pire qu'une attaque d'un nid entier de frelons enragés, il y a souvent des dégâts. Heureusement, il n'y avait pas grand monde, ce matin-là, Lexie était en congé, le patron Liam de sortie à préparer et superviser le futur évènement de la ville, elle put donc pousser la chansonnette quand ce fut au tour de sa chanson préférée. Lasse, elle finit par se redresser et se rapprocha de son bureau ainsi que de son ordinateur, pour consulter ses mails. Rien, le néant total. L'impatience la gagnant petit à petit, elle décida d'aller se faire un café, histoire de faire quelque chose tout en chantonnant, agaçant une ou deux personnes sur son passage. Nouvelle dosette, tasse propre et on enclenche la machine. Mais rien ne se produisit ! Elle soupira d'agacement et donna quelques coups violents à la cafetière, mais s'arrêta net lorsque les quelques journalistes présents commencèrent à la dévisager. Agacée, elle souffla et renonça à son café, c'était pas la peine de donner une occasion à tous ses crétins d'aller se plaindre d'elle auprès de Liam.

Elle finit par retourner à sa place, encore plus frustrée qu'avant et quand elle voulut finalement lancer son logiciel de traitement de texte, l'ordinateur planta. Elle laissa sa tête se poser mollement contre le clavier, c'était définitivement pas son jour. Et qu'est ce qu'on fait quand c'est pas notre jour, et bien on attend le lendemain d'être sous une meilleure étoile. Maëlynn prit donc ça comme un signe et retrouva le sourire. Ce n'est pas grave, elle attendrait demain pour travailler, aujourd'hui elle allait se la consacrer, peut-être une petite séance shopping ou un bon restaurant, ou peut-être un tout à la galerie d'art pour voir Damian. Mais il fallait impérativement qu'elle fasse quelque chose si elle ne voulait pas exploser. Hyperactive ? Oui c'est certain elle l'était. Elle attrapa son sac à main et deux, trois dossiers qu'elle décida quand même d'emporter avec elle, ne sait-on jamais.

Elle quitta finalement les locaux et descendit les escaliers rapidement une musique rythmée dans les oreilles, elle fit un ou deux petits pas de danse improvisée avant de franchir la lourde porte et rejoindre le monde civilisé. Enfin civilisé, elle venait à peine de franchir la porte qu'un jeune homme lui rentra en plein dedans faisant valser ses précieux dossiers. Quant à ses écouteurs ils étaient retournés à l'état sauvage et elle les rattrapa avant qu'ils ne touchent le sol. Tout ce qu'elle avait vu c'était une tignasse blonde. "Hey, vous n'auriez pas vu faire attention où vous mettiez les pieds !" Elle se retourna rageuse, vers le responsable et remercia intérieurement que la cafetière n'est pas marchée, elle se serait retrouvée asperger de la tête au pied. Quoiqu'elle aurait pu balancer ce qu'il serait resté de café sur cet abruti qui l'avait bousculé. Ce n'est qu'après l'avoir fixé quelques secondes qu'elle se rendit compte qu'il n'était pas vilain à regarder et même très séduisant, comme quoi c'était surement le destin qui l'avait poussé à être à ce moment précis dans la rue. Confuse, elle se pencha pour commencer à ramasser son bordel.





❝MAËLYNN-LEAH INNOCENCE BRENTWOOD❞
Some people fight, some people fall Others pretend they don't care at all If you wanna fight, I'll stand there beside you The day that you fall, I'll be right behind you To pick up the pieces If you don't believe me Just look into my eyes 'Cause the heart never lies...(c) The heart never lies -McFly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Elie (E.Y.E)
Ҩ âge irl : 27
Ҩ messages : 160
Ҩ crédits : changeants



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Dim 14 Oct - 12:15






Le hasard fait parfois bien les choses. Bon... Rarement en fait, mais disons qu'aujourd'hui je me sentais chanceux par un pur concours de circonstances. Premièrement, un petit morveux était venu pleurer auprès de mon boss à la salle de concert pour avoir des heures supplémentaires, et de fait un peu plus d'argent pour conclure sa fin de mois. Bon samaritain ou vrai opportuniste, j'avais accepté de lui donner gracieusement mes heures, me retrouvant de fait désœuvré et à la recherche d'une proie pour mes activités d’auto-entrepreneur si je peux dire. Deuxièmement dans ce concours de circonstances : un certain article dans le journal de la vile. Car oui, faute de mieux je me rabats fréquemment sur l'Adelaïde's Daily. Ce dernier avait de surcroît eu la très bonne idée d'accorder un article spécial à mes intervenants favoris : les gens blindés.

En l'espèce il s'agissait d'une éloge à la gloire de monsieur le maire dans lequel venait se glisser un très court mais très intéressant paragraphe sur la chère et tendre fille de ce dernier. Le journal se flattait mine de rien de compter dans ses rangs la demoiselle répondant au doux prénom de Maëlynn-Leah - encore un effet de mode chez les riches les noms composés à notre époque - laquelle occupait disait-on avec brio un poste dans leurs locaux. Je n'avais pas retenu le poste mais j'avais en revanche bien sentit deux choses : un le piston qu'il y avait là-dessous pour la petite chérie du maire, et deux, l'un des hommes le plus riche de cette ville et tout du moins le plus influent avait une fille ! Pile dans mes cordes ça !

Une heure à peine après cette découverte je me retrouve donc par un parfait hasard ou presque, à surveiller patiemment les allées et venues autour du bâtiment du journal en question. L'article dans les mains, je compare attentivement chaque brunette à entrer ou sortir du journal avec la photo représentant le père et la fille. C'était un peu idiot, car je dois dire qu'avec un si joli minois je ne risque pas de la confondre avec une autre. Assis sur un muret à l'ombre des arbres, je commence à trouver le temps vraiment long lorsqu'une silhouette féminine attire mon attention en esquissant un curieux pas de danse dans le hall du journal. A la façon qu'eurent ses cheveux de voltiger autour d'elle, j'ai su que c'était ma proie. Fourrant l'article dans ma poche à toute vitesse, je m'élance et traverse la rue au pas de course pour me dépêcher d'aller la heurter comme par inadvertance. Une pluie de documents voltigent autour de nous et touchent le sol comme au ralentit. Je l'entends me pester dessus et me retourne vers elle au moment où elle fait de même vers moi. Un demi-sourire et son regard qui jusque là lançait des éclairs se retrouve rivé sur l'asphalte avec un léger trouble au fond des yeux. Bingo.

-Je suis vraiment désolé, veuillez m'excuser. Je ne vous ai pas fait mal au moins ? M'empressais-je de m'enquérir, m'accroupissant en face d'elle pour l'aider à rattraper ses feuilles volantes.

Tout en m'exécutant, je ne lâche pas ses yeux d'une semelle et prend soin d'effleurer ses mains en ramassant avec des gestes d'apparence précipités et désordonnés tout son travail que j'ai fichu en l'air. Un sourire d'excuse feignant la sincérité se dessine sur mes lèvres, j'aime beaucoup ce que je vois. Ma poule aux œufs d'or est encore plus charmante en vrai qu'en noir et blanc.






WHAT GOES AROUND COMES AROUND...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amazon.fr/Qui-es-tu-Elijah-Y-Evan/dp/281214145X/ref=s

worth knowing

Ҩ pseudo : carrie
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 220
Ҩ crédits : myself



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Dim 14 Oct - 14:11



Maëlynn & Lucan

❝ La vie c'est comme une boîte de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber❞



Maëlynn venait à peine de s'agenouiller au sol et de commencer à ramasser ses affaires, lorsqu'elle fut rejointe par le jeune homme sincèrement navré, du moins le semblait-il. "Je suis vraiment désolé, veuillez m'excuser. Je ne vous ai pas fait mal au moins ?" lui demanda-t-il tandis qu'il commençait à l'aider à ramasser les feuilles qui s'envolaient transportées par la légère brise qui venait de se lever. "Je pense pouvoir survivre" La force qu'elle avait puisée dans l'asphalte lui avait redonné la confiance nécessaire afin de lui répondre avec ironie, comme elle le faisait d'ordinaire. Les gestes du blondinet étaient précipités et désordonnés et il ne cessait de l'effleurer, ce qui avait le don de troubler un peu plus la jeune femme, elle qui retrouvait peu à peu sa consistance. Cependant, elle le dissimula par son petit air agacé qu'elle avait coutume de peindre sur son visage lorsqu'elle était frustrée. Elle était une prédatrice et non une pelote de laine avec laquelle ne serait-ce qu'un simple petit chaton pouvait s'amuser. Et pourtant, elle devait admettre que le charme du jeune homme ne la rendait pas insensible du tout, surtout avec ses yeux bleus et profonds qui la fixaient. Il fallait qu'elle se ressaisisse et vite. D'ailleurs, recouvrant peu à peu la maîtrise de sa pensée, elle soutint le regard azur du jeune homme un bon moment, tandis que l'un comme l'autre ramassaient ce qu'il restait de paperasse. Finalement à force de contact, agacée, elle retira ses mains, un peu plus brutalement que ce qu'elle aurait souhaitée et le laissa terminer de ramasser les feuilles restantes, à ce point ils se gênaient plus qu'autre chose. Quant à elle, elle fourra son Ipod qui traînait ainsi que ses écouteurs au fond de son sac Prada acheté la semaine passée. Elle remit une mèche de ses longs cheveux lisses derrière l'oreille, lorsque le beau blond fini par lui rendre ses documents. Elle les récupéra, balbutia un merci et se releva avec dynamisme.

Finalement, debout sur ses deux pieds, Maëlynn se sentit à nouveau forte et séductrice, elle retrouvait son légendaire aplomb. Calant les dossiers contre sa poitrine, les bras croisés - son sac n'étant pas assez grand pour les contenir, car l'unique usage et avantage d'un sac de marque étant d'être cher et de pouvoir seulement contenir un mouchoir de poche - elle finit par offrir un sourire en coin au blondinet qui la dépassait d'une bonne tête et demi. Taquine, elle finit par demander : " La question maintenant et de savoir comment vous comptez vous faire pardonner ?" Maëlynn lui lança son fameux regard de biche, elle se sentait à nouveau en pleine confiance, elle savait que personne ne pouvait lui résister. Elle remercia intérieurement le ciel de l'avoir poussé à sortir de son affreux bureau et d'être tombée sur ce magnifique divertissement. Elle venait de trouver son jouet de l'après-midi et elle ne comptait pas le lâcher ainsi. Elle était très loin de se douter que le piège se refermait sur elle. A trop vouloir jouer avec le feu on finit par se brûler... Mais en attendant "The Game is On".






❝MAËLYNN-LEAH INNOCENCE BRENTWOOD❞
Some people fight, some people fall Others pretend they don't care at all If you wanna fight, I'll stand there beside you The day that you fall, I'll be right behind you To pick up the pieces If you don't believe me Just look into my eyes 'Cause the heart never lies...(c) The heart never lies -McFly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Elie (E.Y.E)
Ҩ âge irl : 27
Ҩ messages : 160
Ҩ crédits : changeants



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Dim 14 Oct - 14:15






Un sourire étrangement naturel monte au coin de ma bouche à la réplique de la demoiselle. Certes je ne l'ai que bousculée, mais j'en ai connu plus d'une à hurler au scandale pour une veste froissée ou un bout d'ongle fissuré. Plus c'est riche, plus c'est insupportable en général. La jolie brune me défie du regard une fois remise de sa surprise et de mon jeu, et je ne peux m'empêcher d'apprécier ça, le challenge qui s'ouvre à moi. Les proies faciles ont leur utilité, mais les proies complexes sont les plus intéressantes et gratifiantes.

Je me relève aussi rapidement qu'elle et lâche ses yeux le temps de l'englober d'un rapide regard scrutateur. Elle tient ses documents serrés contre sa poitrine, geste légèrement protecteur. Serait-elle sur ses gardes malgré le farouche éclat dans ses prunelles ? Je fige mon corps dans une parfaite immobilité, et joue pour le moment au gentil garçon aux yeux tourmentés de sa bêtise. Quand je pense que ce genre de crétins existent - ces types prêts à se mordre les doigts pour une malheureuse bousculade ou paniqués à l'idée d'envoyer une fille sur les fesses - je leur donnerait bien deux trois leçons pour apprendre à être un mec.

-La question maintenant et de savoir comment vous comptez vous faire pardonner ?

Je relève les yeux dans les siens et note que mademoiselle est joueuse. Mais ne le sont-elles pas toutes lorsque les poches de papa débordent de billets verts et de sécurité ? Une chose est sûre cette question n'en est pas une, j'ai comme l'impression que si elle s'engage sur cette voie là elle a bien une petite idée en tête de ce qu'elle aimerait obtenir de moi. Quoi que ce soit, je suis à peut prêt certain d'entrer dans son jeu, après tout je suis venu la trouver pour ça, entrer dans sa sphère, et me rendre disponible à ses moindres désirs surtout.

Je monte une main dans mes cheveux et ébouriffe légèrement mes mèches blondes en faisant mine d'y réfléchir :

-Mmmh... Je ne sais pas, je suis vraiment confus je... Voulez vous que je vous porte vos encombrants documents le restant de votre trajet ?
Lançais-je en me mordillant la lèvre, réponse au regard irrésistible avec lequel elle m'attaque. Ou... Un café ? Préférez vous que je vous paie un café ? Ou les deux tiens ! Un café plus une escorte au cas où un autre idiot dans mon genre ait la bonne idée de vous rentrer dedans dans le mauvais sens du terme.

Souriant, je croise les bras sur mon torse et me balance légèrement sur les talons en attendant sa réponse, si déterminante réponse...









WHAT GOES AROUND COMES AROUND...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amazon.fr/Qui-es-tu-Elijah-Y-Evan/dp/281214145X/ref=s

worth knowing

Ҩ pseudo : carrie
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 220
Ҩ crédits : myself



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Dim 14 Oct - 14:25



Maëlynn & Lucan

❝ La vie c'est comme une boîte de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber❞



Il y avait beaucoup de chose que l'on pouvait reprocher à la belle Maëlynn, elle était nombriliste, expansive, expressive, un brin déjantée et parfois agaçante. Mais malgré tout cela et son petit côté gosse de riche capricieuse, elle n'était pas précieuse. C'était une fonceuse, une battante et une fille énergique. Si elle devait mettre la main à la patte elle le faisait. Ce qui lui arrivait fréquemment vu qu'elle adorait monter des plans qui finissaient souvent par partir en sucette et peu importe si son vernis s'écaillait ou pas. Elle avait également beaucoup de tact et d'ironie ce qui en surprenait plus d'un, qui pensait découvrir une parfaite courge lorsqu'il la rencontrait. Mais ce n'était pas parce qu'elle était la fille chérie du maire et qu'elle travaillait dans le journal de son père qu'elle n'était pas intelligente, au contraire, elle avait obtenu son diplôme de journalisme avec brio et en faisant parti des 10meilleurs de sa promo.

Quoiqu'il en soit, elle fut amusée de constater la confusion du beau blond et un sourire mutin s'installa sur ses lèvres rosées. Il osait à peine lui proposer de porter ses documents sans doute gêné. Ce à quoi elle ne put s'empêcher de répondre, rieuse : "Je crois que je devrais m'en tirer, ma voiture se trouve à une dizaine de mètres". Elle lui indiqua un coupé rouge garé un peu plus loin, il était rutilant et les jantes brillaient au soleil. Une vraie voiture de fille, elle se l'était offerte quelques mois auparavant après avoir bousillée sa voiture précédente, elle n'était pas très bonne conductrice."Cependant, vous pouvez toujours m'escorter jusque-là pour me prouver vos talents de garde du corps" rajouta-t-elle, amusée et les yeux rieurs. "Et puis je déciderai ensuite pour ce petit café" finit-elle en se mordant la lèvre pour laisser un peu plus de suspens.

Sans attendre une seconde de plus elle se dirigea tout droit vers sa voiture, ses cheveux ondulants au gré de la légère brise. Elle attendait de voir si le beau jeune homme allait la suivre. Et dire qu'elle ne désirait qu'une chose, montrer sa belle voiture au seul type de la ville qui ne désirait qu'une chose : la dérober. Elle sortit la clé de son sac et désactiva l'alarme, la capote était mise en place et elle dut donc ouvrir la portière pour déposer ses dossiers sur le siège du passager avant. Le blondinet la regarda agir, fermer sa portière, remettre l'alarme et fourrer les clés dans son sac. Un sourire satisfait sur les lèvres, elle reporta sa concentration sur le jeune homme. "Finalement, je crois que je suis prête à prendre ce café avec vous". Elle lui décocha un nouveau sourire et attendit que le jeune homme prenne les initiatives, elle aimait se faire désirer et non pas être celle qui cours après l'autre. Elle avait toujours fonctionné de cette façon, et puis c'était le meilleur moyen de tester la virilité des hommes, elle avait du mal avec les introvertis et ceux qui n'arrivent pas à prendre de décisions. D'ailleurs, elle se refusait également de demander son prénom au blondinet, comme si cela lui importait peu. Ce qu'elle ignorait c'est qu'elle seule ne connaissait pas la personne qui se trouvait en face.





❝MAËLYNN-LEAH INNOCENCE BRENTWOOD❞
Some people fight, some people fall Others pretend they don't care at all If you wanna fight, I'll stand there beside you The day that you fall, I'll be right behind you To pick up the pieces If you don't believe me Just look into my eyes 'Cause the heart never lies...(c) The heart never lies -McFly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Elie (E.Y.E)
Ҩ âge irl : 27
Ҩ messages : 160
Ҩ crédits : changeants



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Dim 14 Oct - 14:30






Je ne retiens pas un petit sifflement admiratif en découvrant sa voiture. Personnellement je trouve qu'un tel bolide entre les mains d'une femme c'est clairement un crime ! D'un œil critique je jauge la bête - je parle bien sûr de la voiture et pas de sa propriétaire cette fois - ce serait tellement facile de l'écouler un fois volée ! En un jour je la fais repeindre, et bingo, j’empoche sa valeur presque à neuf... Avide, je cesse de me mordre la lèvre d'envie, et quitte la voiture des yeux pour... le postérieur tout aussi attrayant de la demoiselle penchée très ouvertement pour installer ses dossiers à l'arrière de sa voiture. Là encore je me reprends et roule des yeux juste à temps pour ne pas me faire prendre à la reluquer. Bien que je pense que ça ne la dérangerait pas, bien au contraire, de se savoir matée ainsi.

-Finalement, je crois que je suis prête à prendre ce café avec vous.


La plus belle phrase de ma journée. Je peint un sourire avenant sur mes lèvres et lui offre mon bras pour remonter la rue en quête d'un café où nous installer. Étant déjà venu en repérages je sais qu'ils sont nombreux à se bousculer sur notre chemin. Mine de rien, j'étudie son regard pour voir vers qu'elle devanture ses yeux vont s'accrocher une fraction de seconde de trop et donc me guider à faire le bon choix : le sien.

-Vous travaillez au journal ? Journaliste peut-être ? Je sais, quel instinct de déduction remarquable...
Ironisais-je, En fait c'est soit ça soit femme de ménage, mais je doute que vous portiez la blouse aussi bien que le Prada. Notais-je, non sans ponctuer ma remarque d'un regard appréciateur pour son sac à main.

Dans ses yeux, je crois voir soudain l'ombre d'une étincelle, un coup de cœur ou une préférence, pour une devanture de café devant laquelle nous passons justement. J'en pousse alors la porte et nous entraine à l'intérieur. L'endroit est presque désert à cet heure, et après un tour de tête des personnes rassemblés là je suis ravi de constater que je n'en connait aucune, même pas de vu. Plus concrètement donc : personne ne me connait, tout va pour le mieux. En un clin d’œil je repère la table idéale : légèrement isolée des autres, avec vue sur la rue pour nous distraire en cas de besoin. Quitte à en faire trop, je recule la chaise de la jolie brune et l'invite à s'asseoir :

-Je vous rassure je sais pertinemment à quel point c'est vieux jeu. C'est fait exprès ! Dis-je avec un clin d'oeil, mais après vous avoir envoyée vous et vos documents goûter à l'asphalte je veux veiller sur votre personne comme sur la prunelle de mes yeux pour me racheter, alors après vous !






WHAT GOES AROUND COMES AROUND...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amazon.fr/Qui-es-tu-Elijah-Y-Evan/dp/281214145X/ref=s

worth knowing

Ҩ pseudo : carrie
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 220
Ҩ crédits : myself



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Dim 14 Oct - 19:51



Maëlynn & Lucan

❝ La vie c'est comme une boîte de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber❞



Maëlynn était ravi de voir la tournure que prenait son après-midi. Au lieu de passer son après-midi derrière son ordinateur sous une chaleur atroce -la climatisation étant en panne-, elle discutait avec un beau blond. Leur rencontre avait un côté rencontre de film, mais cela ne lui déplaisait pas, au contraire, sa vie était un film dont elle était l'héroïne et elle adorait ça. Elle adorait attirer l'attention sur elle tout simplement, au plus grand plaisir des racontars et au détriment de sa relation avec son père qui ne supportait plus de faire la une des journaux, elle était une petite vedette locale. Pour qui allait-il passé avec une fille aussi dévergondée ? En tout cas, elle ne comptait pas changer aujourd'hui son comportement et accepta avec plaisir le bras que lui proposait le blondinet. A ce contact, un frisson la parcourut tout comme précédent lorsqu'ils étaient encore à terre. Ils commencèrent à déambuler dans la rue, à la recherche d'un coin pour se poser et prendre ce fameux café. Elle se laissait diriger par le jeune homme et regardait les enseignes défiler avec envie. Il finit par entamer la conversation : "Vous travaillez au journal ? Journaliste peut-être ? Je sais, quel instinct de déduction remarquable... En fait c'est soit ça soit femme de ménage, mais je doute que vous portiez la blouse aussi bien que le Prada." ironisa-t-il. "Je m'occupes de la photocopieuse" poursuivit-elle sur le même ton ironique. Amusée, elle ne put s'empêcher de tomber une fois de plus entre les mailles du filet, sans doute ébloui par sa connaissance des marques de luxe et ajouta : "Et mon esprit de déduction me dit que vous êtes nouveau en ville, vous êtes sans doute la seule personne à ne pas connaitre mon identité." Joignant le geste à la parole, elle rendit leur salut à un couple sur le trottoir d'en face, un sourire amusée peint sur le visage. Elle espérait intriguer le jeune homme, sans savoir que c'était peine perdue, car il connaissait très bien son identité.

Arrivée devant une enseigne qu'elle ne connaissait que trop bien pour y venir fréquemment après le boulot, ses yeux s'attardèrent un instant sur les pâtisseries en vitrine. A sa plus grande surprise, le blondinet bifurqua et l'emmena à l'intérieur du petit café. Maëlynn rayonnait intérieurement, tout allait pour le mieux. Le café était peu bondé, elle sourit à la demoiselle qui tenait la caisse et suivit son compagnon de fortune jusqu'à la table qu'il avait choisi avec soin. Son emplacement était idéal, un peu à l'écart des conversations tout en ayant l'activité de la ville à portée de main. Elle fut étonnée lorsque le beau blond, lui tira la chaise, respectant de vieilles coutumes."Je vous rassure je sais pertinemment à quel point c'est vieux jeu. C'est fait exprès !" L'étonnement envolé grâce à ses explications, elle répondit espiègle, tout en prenant place : "Oh ! Le baise-main sera-t-il de rigueur aussi ?"

Il prit finalement place en face d'elle et à peine un échange de sourire plus tard et un petit moment de flottement, un serveur s'approcha de leur table, sourire aux lèvres et s'adressa en premier lieu à Maëlynn : "Bonjour Mlle Brentwood, c'est un plaisir de vous revoir, je vous sers comme d'habitude ?" Elle acquiesça rapidement de la tête, amusée, à chaque fois qu'elle venait dans ce café - environ trois fois par semaine - elle prenait toujours la même chose : Un Cappucino avec un muffin aux fruits rouges. Heureusement sa morphologie et les heures en salle de sport qu'elle faisait régulièrement, lui permettait ces extras."Exactement" répondit-elle tout en reportant son attention sur le blondinet, tout comme le serveur. "Et pour vous monsieur, ce sera ?". Les genoux croisés et les mains jointes, Maëlynn attendait sa réponse ainsi que la suite des évènements qui promettait d'être particulièrement intéressant.







❝MAËLYNN-LEAH INNOCENCE BRENTWOOD❞
Some people fight, some people fall Others pretend they don't care at all If you wanna fight, I'll stand there beside you The day that you fall, I'll be right behind you To pick up the pieces If you don't believe me Just look into my eyes 'Cause the heart never lies...(c) The heart never lies -McFly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Elie (E.Y.E)
Ҩ âge irl : 27
Ҩ messages : 160
Ҩ crédits : changeants



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Dim 14 Oct - 20:07







-Un moka et un brownie pour ma part s'il vous plait.
Dis-je au serveur, Hé oui, je suis très chocolat. Appris-je à ma charmante interlocutrice une fois ma commande passée.

Je retiens avec peine mon sourire en coin de devenir véritable apanage de triomphe, car elle est exactement comme je le désirais : charmante, orgueilleuse, et tellement sure de détenir l'avantage sur moi maintenant que sa célébrité nous a clairement rattrapé. Du bout des doigts, je déloge une petite fleur rouge synthétique trônant en centre de table comme décoration, et la lui tend :

-Et si je remplaçais le baise-main par une... merveilleuse fleur en plastique ?
Ris-je en la lui glissant avec délicatesse dans les cheveux, juste au-dessus de son oreille droite. Je la contemple un instant ainsi, et me dit que autant sur cette table dans sa corbeille la fleur ne payait pas de mine, autant mise en contraste avec la chevelure brune et soyeuse de la jeune femme, elle semble avoir cent fois plus de valeur.

-Trêve de plaisanterie, dans quoi j'ai mis les pieds ? Votre "vous êtes sans doute la seule personne à ne pas connaitre mon identité" de tout a l'heure avait un petit côté super-héroïne locale, voire... y'a pas une pub Chanel comme ça ? Avec Kidman ? Et là un mec super viril aux yeux de cockers sors "je devais être la seule personne au monde à ne pas savoir qui elle était". Je me mordille la lèvre les yeux dans le vague tandis que je fouille mes souvenirs, car pour une fois je ne bluffe pas et suis presque sûr que j'ai déjà vu et entendu ce genre de phrase dans une pub. Donc, repris-je en revenant dans ses yeux, êtes vous... une star ? Actrice, chanteuse, mannequin, voire journaliste célèbre ? Allez, vous pouvez me le dire, car quoi que vous soyez je ne vous connais manifestement pas, et je ne serais même pas lourd : je ne veux ni photo ni autographe.

Je lève solennellement la main droite pour appuyer mes propos et, après un sourire, détourne la tête vers la baie vitrée donnant sur la rue. Bon j'avoue, il parait que de profil je les fait encore plus craquer, voila pourquoi je feint de regarder ce qui se passe du côté de la rue le temps que le serveur nous apporte nos commandes. Lorsque ce dernier revient et nous sert, je reste le fixer quelques secondes de trop pour couper court à tout excès de zèle qu'il serait tenté de faire envers ma proie, et le regarde avec satisfaction s'en retourner à l’essuyage de ses verres.

-Alors ? Avec qui ais-je l'honneur de prendre un café et un encas ? Demandais-je, coupant une pointe de mon brownie pour le glisser sur ma langue, joueur.






WHAT GOES AROUND COMES AROUND...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amazon.fr/Qui-es-tu-Elijah-Y-Evan/dp/281214145X/ref=s

worth knowing

Ҩ pseudo : carrie
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 220
Ҩ crédits : myself



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Dim 14 Oct - 23:37



Maëlynn & Lucan

❝ La vie c'est comme une boîte de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber❞



"Hé oui, je suis très chocolat." "C'est noté, au cas où il y est une prochaine fois" répondit-elle enjouée et décochant au passage un petit clin d'oeil accentuant "le prochaine fois". Elle se cala un peu plus confortablement sur sa chaise, croisa les jambes, la gauche par dessus la droite et épousseta de résidus invisibles son jean foncé, perdue un instant dans ses pensées. Elle constata que c'était la première chose qu'elle savait de lui -mise à part le fait qu'il adorait bousculer des jeunes filles-, au contraire, lui commençait à en savoir un peu plus sur sa personne. Il savait où elle travaillait, il connaissait sa voiture et maintenant son nom de famille, bien qu'il ne tiqua pas et ne fit pas le rapprochement avec le maire de la ville. Elle réalisa alors qu'elle commençait à un peu trop se dévoiler et de croire que sa popularité était un atout pourrait être en réalité une faiblesse. Elle fronça légèrement les sourcils et se promit mentalement de le laisser un peu plus parler de lui-même. On est jamais trop prudent. Quoique à dire vrai, il n'avait pas pour le moment découvert d'information compromettante et rien que les habitants de la ville ne saches déjà. Il était très facile de la suivre à la trace.

Il attira à nouveau son attention lorsqu'il s'empara de la fleur en plastique qui trainait dans la corbeille et rebondit sur sa boutade. Il déposa délicatement la fleur rouge dans ses cheveux, avant de la dévisager un cours instant. Elle aimait le regard qu'il posait sur elle à cet instant et elle se serait presque crut dans un de ses nombreux films romantiques. Mais il fallait l'avouer, Maëlynn n'avait rien de la jeune fille romantique et éperdument amoureuse du mec inaccessible. Au contraire. Quelque peu gênée par cette nouvelle intimité, elle sourit tout en remettant une mèche de ses cheveux derrière son oreille tandis qu'il brisait la glace en relançant un sujet de discussion.

Elle écouta sa tirade surprise mais heureuse que ses paroles l'aient du moins intrigué. Elle fut prise d'un fou rire lorsqu'il la compara à Nicole Kidman dans la pub pour le parfum N°5 de Channel, parfum qu'elle adorait au passage, bien qu'aujourd'hui elle se soit laissée tenter par du Guerlain. En tout cas, Lucan marquait des points, il était séduisant, il n'avait pas le charisme d'une huître, il était attentionné et en plus il la faisait rire. Maëlynn appréciait sa compagnie et elle ne désirait qu'une chose, que l'après-midi ne se finisse jamais." Oh non, je n'ai pas la prétention de me comparer à Kidman, et malgré que j'en ai le portefeuille, je ne penses pas avoir son élégance, malheureusement." répondit-elle sourire aux lèvres, avant de finir par un petit haussement d'épaule faussement dépité accompagné d'un soupir. "Et non malheureusement je ne suis pas une célébrité, du moins pas en dehors de notre charmante ville." Pas comme Fiona, avait-elle envie de rajouter. Fiona était sa pire ennemie, elles avaient toutes les deux étaient élevé dans le luxe et elles cultivaient toutes les deux la beauté. Depuis toute petite, elles étaient constamment en compétition et Fiona l'avait battu sur un point : La popularité, elle avait réussir à se faire un minimum connaitre par le mannequinat, tandis que Maëlynn n'était qu'une petite starlette locale qu'on n'oublierait rapidement une fois le mandat de son père terminé.

Apercevant le serveur s'avançait vers leur table un plateau chargée de leur commande, elle se frotta les mains, contente que son petit encas arrive enfin. Après avoir pestait intérieurement contre Fiona, elle avait bien besoin de décompresser. Elle le remercia lorsqu'il déposa les mets sur la table et fut heureuse de constater que Lucan le congédia rapidement, c'était bon signe, il s'intéressait à elle, ne désirait pas de source de distraction -preuve qu'il ne s'ennuyait pas- et surtout il voulait l'exclusivité. Elle attaqua directement son muffin, en déposant délicatement un petit bout entre ses lèvres, tandis que Lucan reprenait son speech. Sauf que cette fois-ci, elle décida de renverser la vapeur. Elle avait décidé d'arrêter de parler d'elle-même -bien qu'elle adorait ça- et elle s'y tiendrait. C'était à son tour de se dévoiler. " Et moi qui me dit que vous n'êtes pas une personne dangereuse qui veut me piquer tout mon argent" commença-t-elle en plaisantant, si seulement elle savait. " En tant que célébrité, je me dois de connaitre l'identité de la personne qui se trouve en face de moi, avant de faire tomber ma couverture" poursuivit-elle sur le même ton. Les dés étaient lancés et elle était impatiente de découvrir le doux prénom de son interlocuteur. Elle but une gorgée de son cappucino, satisfaite d'elle-même, certaine qu'elle menait la danse.






❝MAËLYNN-LEAH INNOCENCE BRENTWOOD❞
Some people fight, some people fall Others pretend they don't care at all If you wanna fight, I'll stand there beside you The day that you fall, I'll be right behind you To pick up the pieces If you don't believe me Just look into my eyes 'Cause the heart never lies...(c) The heart never lies -McFly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Elie (E.Y.E)
Ҩ âge irl : 27
Ҩ messages : 160
Ҩ crédits : changeants



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Lun 15 Oct - 11:50






-Et moi qui me dit que vous n'êtes pas une personne dangereuse qui veut me piquer tout mon argent. En tant que célébrité, je me dois de connaitre l'identité de la personne qui se trouve en face de moi, avant de faire tomber ma couverture.

J'éclate franchement de rire tant la situation ne pourrait être plus rocambolesque ! La petite souris semble soudain se rendre compte de sa vulnérabilité extrême. Tout du moins je décèle une certaine méfiance vis-à-vis de l'inconnu que je suis, méfiance qui arrive extrêmement tard. La faute à son orgueil de petite fille riche habituée à ce qu'on lui mange dans la main sans jamais craindre la morsure. Ouais, j'aime les métaphores loufoques lorsque je converse avec moi-même. Pour autant je ne me fais pas de souci, méfiante ou pas, il y aura bien une prochaine fois comme elle vient de le sous entendre avant de retourner sa veste et de me les jouer effarouchée.

-Si je puis me permettre, il y a trois choses que vous n'avez pas à envier à Kidman. Premièrement son nez en plastique et le reste de sa personne refaite, cette femme triche avec son physique regardez les photos d'elle à son début, ça a de quoi vous décomplexer Susan Boyle. C'est une très belle femme certes, mais par artifice. Je ne suis pas partisan de ça. Ensuite, son âge tiens, le complexe de toute femme passé trente cinq ans. Nicole a l'âge de ma mère, c'est pourquoi je le retiens toujours : 44 ans. Pourtant en toute honnêteté je lui en donne pas loin de 50 voire plus... Je parie qu'elle donnerait tout ce qu'elle a pour redevenir telle que nous le sommes : jeunes et physiquement plus jeunes que nos âges même ! La célébrité enfin ne vaut rien de bon je pense, elle vieillit les femmes prématurément et ne dit-on pas "pour vivre heureux vivons cachés ?".


Si j'ai remarqué quelque chose avec les femmes, c'est qu'il vaut toujours mieux en dire trop que pas assez. Passez pour un bavard à leur yeux vous rend inoffensif, rester silencieux donne une mauvaise impression et enclenche le sentiment d'insécurité. Après cet interlude sur la bonne Nicole et sa plastique, je me décide à prendre le taureau par les cornes :

-Une personne dangereuse qui veut piquer tout votre argent hein ? Hé bien, sans être un expert, je pense que si tel avait été mon but, je vous aurais volé votre sac en vous bousculant, a lui tout seul il aurait bien valu que je me donne cette peine, et puisque vous m'apprenez que vous avez le portefeuille de Kidman j'imagine à peine son contenu. Sinon... Mhh, oui j'aurais pu vous arracher vos clefs, vous pousser sur le trottoir et vous voler votre voiture lorsque vous y avez déposé vos documents.
Renchéris-je, n'ayant aucun mal à faire fonctionner mon imagination sur ce point puisque le fait est que ça m'a réellement traversé l'esprit. Ouaw, quand je pense à ces deux opportunités que j'ai bêtement raté à être honnête et galant... Il me reste quand même un dernier espoir arrivé à ce stade, objectais-je après une bouchée de brownie au bout de ma minuscule fourchette : celle de vous enlever à la sortie du café ! Par contre je serais bien incapable de vous évaluer en numéraire. Donc... vous valez combien ? Et à qui dois-je adresser la demande de rançon ? Murmurais-je soudain en me penchant vers elle d'un air de parfait comploteur avant de rire franchement.

Je m'aime. Il n'y a pas d'autre mot, je me rend compte que je viens, par un habile jeu de paroles et d'ironie, de répondre à sa question par une nouvelle question. Un jeu intéressant vient de débuter je crois, et je suis curieux de voir quelle sera sa contre-attaque. En attendant je l'imite, et prend une gorgée salvatrice de mon moka chocolaté, non sans me priver de la regarder dans le fond des yeux avec malice.






WHAT GOES AROUND COMES AROUND...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amazon.fr/Qui-es-tu-Elijah-Y-Evan/dp/281214145X/ref=s

worth knowing

Ҩ pseudo : carrie
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 220
Ҩ crédits : myself



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Lun 15 Oct - 12:15



Maëlynn & Lucan

❝ La vie c'est comme une boîte de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber❞



Une vantarde. Voilà ce qu'était Maëlynn. Elle avait toujours aimé étaler son argent aux yeux de tous, sa voiture était ostentatoire et ses sacs à mains bien trop chers. C'était une sorte de pouvoir qu'elle pensait détenir sur les autres, et bien que son père ait essayé de l'élever différemment elle était vaniteuse. Et pour la première fois de sa vie ça lui revenait en pleine figure, cette fois son argent n'était pas sa force mais sa faiblesse, la raison pour laquelle elle était assise dans ce café face à ce beau blond. Elle n'avait aucune idée de ce qui se tramait et croyait que comme beaucoup d'homme, il était là pour elle, sa beauté, ce qu'elle était. Elle était si orgueilleuse et elle risquait de tomber de haut avec Lucan, ce qui pour être honnête lui ferait le plus grand bien. Ou alors peut-être que finalement elle arriverait à s'emparer du coeur du bandit ? En tout cas un véritable jeu de séduction avait commencé sans que Maëlynn ne s'en rende vraiment compte. Passive, elle l'écouta déblatérer sur Nicole Kidman, il n'avait pas tout à fait tord, la chirurgie était l'une des choses les plus abominables qui existaient pour Maëlynn, c'était quelque chose qu'elle se refusait de faire -bien que plus jeune comme toute adolescente elle rêvait de se refaire les seins-, elle avait vu trop d'émissions qui parlait d'opérations ratées, de désastres. Cette peur que l'on abîme son précieux corps avait pris le dessus sur celle de la vieillesse. Elle se contenta d'un seul petit commentaire, cette discussion ne tournant pas autour d'elle, il n'y avait aucune raison de s'attarder la dessus. "Et bien je ne vous pensez pas si friand de people".

Leur commande fut enfin servit et alors qu'elle goutait son muffin dont elle connaissait le goût par coeur, elle fut surprise de la tournure que pris la discussion. Elle qui pensait simplement lancer une boutade il se prit dans son jeu et joua les criminels analysant chacune de ses paroles et de ses gestes. Elle se mordilla légèrement la lèvre, il lui montrait que ses déductions précédentes étaient justifiées : c'était une vérité, elle s'était trop dévoilée comme d'habitude, sauf que cette fois le blondinet se montrait sous un nouveau jour, différent du timide confus qu'il l'avait bousculé. Il fallait l'avouer, il jouait très bien son rôle et cette nouvelle facette la désarçonna quelque peu, il semblait être un adversaire de taille. Cependant elle se reprit rapidement en main, elle ne restait jamais longtemps à terre et au contraire, elle se relevait toujours plus forte. D'ailleurs une lueur vive et étincelante brillait dans son oeil, avide de répliquer. La première parade ne se fit pas attendre. " Oh je vous pense beaucoup plus intelligent et avide qu'un simple voleur à la tire. Vous semblez plus proche du séducteur de femme qui n'hésites pas à tuer les femmes qu'il séduit après avoir contracté un mariage, afin de toucher leurs héritages. C'est tellement plus tragique et... plus jouissif à orchestrer". Malicieuse, elle fit une courte pause, le temps de boire une gorgée et de décocher un petit sourire en coin. "Quand à ma voiture, ce geste aurait été stupide, les flics n'aurait pas mis 5minutes à vous localiser et je m'en serais voulu que ce joli minois se fasse démolir par ses compagnons de cellules". Elle ne manquait pas de réparti, mais lui n'ont plus et il ne semblait pas décidé et lui avouer son prénom. Mais qu'importe ce jeu était beaucoup plus amusant, elle espérait d'ailleurs le déstabilisait par les compliments glissés au milieu de ses phrases, elle était audacieuse. Il semblait aimer jouer et elle aussi. Elle se cala un peu plus profondément au fond de sa chaise et écouta attentivement sa dernière tirade tout en jouant la fille ennuyée par son interlocuteur tout en jouant avec une mèche de ses cheveux et en contemplant le plafond un instant. Elle soupira avant de rétorquer " Vous savez mon père sera surement ravi de se débarrasser de moi, comme il aime le dire, je ne suis pas un cadeau. D'ailleurs je suis sur qu'il serait ravi d'avoir le nom de mon ravisseur pour l'appeler et le féliciter pour cette brillante idée. Alors qui aura-t-il l'honneur d'appeler ?" Elle ponctua sa dernière phrase, décontractée, fière d'elle, en glissant un petit bout de muffin sur sa langue tout en levant légèrement les sourcils, provocante. Elle soutint son regard habitait de la même malice et rit de bon coeur avec lui. Elle était prête pour le round suivant et n'attendait que cela. On pouvait le dire, Maëlynn-Leah Innocence Brentwood avait retrouvé la forme, bien qu'elle soit toujours désavantagée face à la mascarade de son interlocuteur, elle gagnait du terrain et se révélait être surement un obstacle de taille.






❝MAËLYNN-LEAH INNOCENCE BRENTWOOD❞
Some people fight, some people fall Others pretend they don't care at all If you wanna fight, I'll stand there beside you The day that you fall, I'll be right behind you To pick up the pieces If you don't believe me Just look into my eyes 'Cause the heart never lies...(c) The heart never lies -McFly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Elie (E.Y.E)
Ҩ âge irl : 27
Ҩ messages : 160
Ҩ crédits : changeants



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Lun 15 Oct - 12:42






Je grimace et préfère accorder mon regard attentif à mon délicieux brownie qu'à mon interlocutrice lorsqu'elle me compare ouvertement à un gigolo pour vieilles femmes, tueur de surcroit alors que jusqu'à présent je n'ai encore refroidis personne, encore moins de femme, et avec ça assez con pour contracter mariage avec une femme de l'âge de ma grand mère. Si il y a une catégorie de petits malfrats vraiment risibles, c'est bien ceux à se donner et contracter mariage dans le but d'un héritage. Dès le début ils sont démasqués, y comprit par leur victime désespérément en manque d'affection. Moi ce que j'aime dans mon activité, c'est l'anonymat, le côté sournois, frapper sans qu'on s'y attende, et disparaître sans qu'on ait la moindre trace de me retrouver. Un point pour le côté détrousseur de riches, zéro pour celui épouseur de mamies la petite Brentwood.

-Vous avez une imagination débordante, et assez malsaine vis à vis de moi je dois dire, doublée d'une foi à toute épreuve dans les services de police. Or s'ils étaient si efficaces la criminalité n'existerait pas. Il me semble que quand on souhaite vraiment voler et écouler une voiture, on y arrive, même la votre. Mais ce n'est qu'une hypothèse, je ne suis pas plus que vous au courant des techniques des voleurs j'imagine.


Je souris en coin, parler par antithèse m'amuse beaucoup. Je me garde bien de lui rétorquer que je ne suis pas du genre à me laisser démolir, même en prison. Autant qu'elle me voit comme un gentil gars qui effectivement se ferait écorcher en taule, que comme le mec qui en a déjà fait - quelques jours peu avant ma majorité - et qui ne se trouvait par expérience pas du côté des victimes. Je fronce les sourcils alors qu'elle s'engage elle aussi sur la voie des hypothèses de rapt, et esquisse un rictus :

-Par déduction si votre père accueille votre enlèvement au champagne, il ne me versera pas un centime pour vous récupérer, alors je doute fort qu'au final je prenne son appel.

Il y a deux comportement types chez les hommes plus riches que riches : premièrement ils sont à genoux devant leur progéniture et en font des enfants gâtés exécrables qui dans la vie iront d'eux-même droit dans le mur. Deuxièmement, il sont rapidement déçus de leurs enfants qui malgré les meilleures études du pays ne donnent pas une once du potentiel escompté par leur géniteur, et au final les biens matériel du milliardaire finissent par avoir une bien plus grande valeur que leur progéniture. Si j'avais placé Maëlynn dans la première catégorie de prime abord, ce qu'elle vit de confier là me laisse à penser qu'au final elle a peut-être moins d'importance qu'un Rembrandt pour son père. Ca ne change rien, j'ai également toujours préféré les Rembrandt aux femmes, du moins je crois...

-Normalement c'est les dames d'abord vous savez ? Mais on dit aussi que c'est aux hommes de faire le premier pas, alors soit : Je m'appelle Lucan, mon deuxième prénom est James, et mon nom de famille Baxter.
Énonçais-je à la légère un peu à la manière des enfants lorsqu'ils doivent se présenter à tour de rôle devant leur classe.

Je lâche un peu de lest et lui cède sur ce point. Il faut savoir donner pour mieux se rapprocher de sa proie et l'inciter à donner en retour. Je n'ai jamais eu dans l'idée de rester mystérieux et anonyme pour elle, au contraire, je veux que mon nom la hante jusque dans ses nuits, de même que mon visage.






WHAT GOES AROUND COMES AROUND...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amazon.fr/Qui-es-tu-Elijah-Y-Evan/dp/281214145X/ref=s

worth knowing

Ҩ pseudo : carrie
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 220
Ҩ crédits : myself



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Lun 15 Oct - 14:16



Maëlynn & Lucan

❝ La vie c'est comme une boîte de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber❞



Un petit sourire de triomphe se dessina sur les lèvres de la belle brune lorsqu'elle le vit grimacer et porter son attention plus que de coutume sur son Brownie entamé précédemment. Elle avait apparemment touché une corde sensible ou mis le doigt sur quelque chose de profond. Sa curiosité fut d'ailleurs piqué à vif, le regard du jeune homme avait changé et même son attitude au cours de la conversation. Il semblait loin du petit gars confus, maladroit et qui l'avait poussé. Au contraire, il semblait bourré de charmes et de mystère, tout comme Maëlynn aimaient les hommes, avec du caractère, il faut dire qu'elle en avait tellement qu'il fallait faire un minimum le poids en face pour s'opposer à elle. Quoiqu'il en soit, elle mourrait d'envie d'en savoir davantage sur ce beau blond que le destin avait pensait-elle mis sur sa route. Voulant dépasser rapidement les banalités, elle n'épilogua pas sur la justice et les flics, cela ne servait à rien, car comme pour Kidman, cela n'avait aucun rapport avec elle, donc c'était selon elle, futile et inutile. Elle ne put s'empêcher de faire un dernier commentaire, jeune fille orgueilleuse qu'elle était."Et bien, je pense que la police peut s'avérer très efficace, lorsque votre père la contrôle et peuvent leur retirer leur job à tout instant". Elle adorait jouer les petites filles de riche, avoir le pouvoir elle aimait ça, être la fille du maire, elle adorait ça ! C'était une maigre compensation face aux longues années de solitude passées avec différentes gouvernantes. Elle finit par acquiescer, un sourire taquin peint sur le visage, lorsqu'il conclut en prétendant ne pas être un bandit de grand chemin... Et pourtant... "Cela va de soit !"

Elle finit par prendre une bouchée de son muffin, tout en attendant la suite des évènements, à présent calé au fond de sa chaise, fière de sa tirade. Elle l'écouta d'ailleurs posément clore ce petit jeu qui s'était installé entre eux et lui céder la victoire. Une fois de plus, il redevenait en l'espace de quelques secondes un homme plus doux et romantique, un brin enfantin. Bien évidemment cela faisait parti du jeu et elle fut ravi d'enfin connaitre le nom de son interlocuteur. Lucan. Ca sonnait plutôt bien, simple, élégant. Mais ce n'était pas suffisant, elle désirait en connaitre davantage à son sujet et maintenant que le débat était lancé, elle ne comptait pas le lâcher et lui donner un moyen de diversion, c'est pourquoi, elle oublia intentionnellement de mentionner son prénom. "Et bien voilà, c'était pas bien difficile" le taquina-t-elle jouant les maitresses d'école. Elle se rapprocha un peu plus de la table et bu une énième gorgée de son cappuccino qui avait déjà diminué de moitié. Passant une main dans ses cheveux bruns, elle finit par joindre ses mains, accoudées contre la table, les jambes croisés, intéressée par la suite des évènements. Elle nota qu'il n'avait pas de bague à ses doigts avant de se lancer : "Alors Mr Lucan James Baxter qu'est-ce qui vous amènes à Adelaïde, car il me semble que vous êtes nouveau n'est-ce pas ? Alors êtes-vous là pour le travail ? Une petite amie ? ". C'était une manière plus ou moins subtile de s'intéresser aux deux choses primordiales qui intéressait la jeune Brentwood. Combien de temps restait-il en ville et s'il avait quelqu'un dans sa vie. Parce qu'il fallait être réaliste, si Maëlynn s'intéressait à lui et qu'elle était en ce moment même en face de lui, c'est qu'elle était attirée par le blondinet. Les amitiés garçons-filles ça n'existe pas, elle avait bien vu trop de fois le film "Quand Harry rencontre Sally" pour le comprendre.







❝MAËLYNN-LEAH INNOCENCE BRENTWOOD❞
Some people fight, some people fall Others pretend they don't care at all If you wanna fight, I'll stand there beside you The day that you fall, I'll be right behind you To pick up the pieces If you don't believe me Just look into my eyes 'Cause the heart never lies...(c) The heart never lies -McFly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Elie (E.Y.E)
Ҩ âge irl : 27
Ҩ messages : 160
Ҩ crédits : changeants



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Lun 15 Oct - 14:48







-Il me semble qu'on avait un deal, du moins mon identité contre la votre non ? C'est à votre tour de tomber le masque il me semble.
Rappelais-je en prenant une gorgée de mon moka presque tiède à présent.

Je ne peut m'empêcher d'être relativement impressionné par le fait qu'elle m'identifie comme nouveau à Adelaïde. A croire qu'elle connait chacun des bons concitoyens sur lesquels règne son père ! Pour un peu j'aurais presque crut qu'elle connaît du moins de vue chacun des un million-cent-cinq-mille-huit-cent-trente-neuf habitants que compte Adelaide. J'ai la mémoire des chiffres, je me rappelle encore avoir consulté la page Wikipédia de la ville avant de plier bagages.

-Mais... Comme je suis quelqu'un plein de bonne volonté, je vais tout de même répondre à vos questions en vous laissant anonyme quelques instants de plus, rien que pour le jeu.
Me décidais-je avec un clin d’œil. Je suis nouveau oui et non, ça fait environ un an que j'ai emménagé ici à Adelaïde, je commence à prendre mes marques, excepté sur les trottoirs où je trouve encore moyen de bousculer de pauvres jeunes femmes. ironisais-je. Et je ne suis pas du genre à tout quitter pour une petite-amie non, j'ai les pieds sur terre même côté cœur. Enfin j'espère, après tout y'a des gens qui sont littéralement happés dans une relation du jour au lendemain, sans retour possible. Dieu m'en préserve ! Rigolais-je en faisant un petit signe de croix bien que je ne sois pas croyant.

Je prend une nouvelle bouchée de mon brownie, prend le temps d'écouter quelques instants la musique de fond qui résonne dans le café en ce moment, et hoche sensiblement la tête avant de reprendre :

-Je ne sais pas vraiment pourquoi je suis ici, j'ai juste eu envie de bouger, découvrir un nouvel endroit, et des gens nouveaux, je la gratifie d'un regard à ce sujet, Je suis jeune, libre, pas de copine, pas de job qui en vaille la peine, j'ai eu envie de tout changer, tout mettre à plat, me construire loin de tout ce que j'ai toujours connu, et me voila. J'ai trouvé un job de technicien à la salle de concert du côté de Golden Grove, ça m'évite de voler à l'arrachée pour subsister, et avec ça je me fait une culture musicale plutôt pas mal ! Avouais-je en faisant tourner ma tasse dans mes mains. Je me décide à en prendre une petite gorgée rien que pour sentir le bon goût chocolaté sur ma langue.

-Maintenant, vous savez où me trouver. Conclus-je en braquant mon regard dans le sien, car oui, c'est une invitation.






WHAT GOES AROUND COMES AROUND...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amazon.fr/Qui-es-tu-Elijah-Y-Evan/dp/281214145X/ref=s

worth knowing

Ҩ pseudo : carrie
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 220
Ҩ crédits : myself



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Lun 15 Oct - 16:15



Maëlynn & Lucan

❝ La vie c'est comme une boîte de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber❞



La jeune Brentwood fut contente de voir qu'il rentrait dans son jeu, elle croyait vraiment qu'elle commençait à le mener par le bout du nez, et pourtant elle sentait comme une résistance... Comme si au fond elle ne contrôlait rien, il fallait se l'avouer le jeune Lucan James Baxter l'intriguait et il avait même réussi à la chambouler, elle était complètement sous son charme, tantôt timide, maladroit et doux tantôt mystérieux, subtil et avec un vrai caractère d'homme fort. Il fallait lui accorder cela, il était très fort pour changer d'humeur et caractère à bon escient, elle était totalement sous le charme, ne restait plus à espérer pour elle qui soit sous son charme et pour cela, elle allait certainement devoir jouer de ses charmes mais surtout tenter de rester elle-même et cesser de jouer les petites filles de riches égocentrique et insupportable.

Elle l'écouta attentivement lorsqu'il parla de lui, elle buvait ses paroles et notait chaque information dans sa petite tête. Au moins être journaliste, lui avait appris à mener une enquête mais surtout à retenir ce qui est important et ne l'ai pas, elle avait en plus de cela une très bonne mémoire. Elle but une gorgée de son cappucino qui commençait à être insipide du fait qu'il était froid à présent. C'était la première fois qu'elle faisait traîner son "goûter" en longueur. En tout cas elle nota qu'elle avait raison, cela faisait à peine un an qu'il était en ville. Et oui, on ne s'improvise pas journaliste ! Elle avait deviné cela grâce à deux éléments : premièrement il ne semblait pas la connaitre, alors qu'elle faisait la une de la presse locale assez souvent, que ce soit par investissement dans des oeuvres de charité ou des soirées mondaines aux bras de son père, et surtout qu'elle était la fille du maire doublée d'une journaliste dans l'unique éditorial de la ville, ok Liam avait eu la mauvaise idée de la mettre au courrier du coeur pour le moment, petite bleue qu'elle était et ce n'était que très peu flatteur. Deuxièmement, s'il avait été là avant , elle aurait probablement déjà remarqué sa présence et passé la nuit avec lui, on oublie pas une belle gueule pareil. Ok, peut-être que ces arguments n'était pas valable pour un détective, mais ils avaient suffit à faire mouche.

Elle ne put s'empêcher de décrocher un sourire lorsqu'il ironisa et nota mentalement et en remerciant dieu qu'il soit libre comme l'air. En plus il semblait vraiment sans attache et ne pas vouloir d'histoire romantique et plan-plan. Parfait. Elle rigola d'ailleurs de bon coeur avec lui lorsqu'il parla de coup de foudre et de relation où les deux partisans ressemblent plus à des sangsues qu'à des êtres humains tellement ils sont scotchés l'un à l'autre. C'était déprimant. " Et bien je crois nous avons trouvé un premier point commun" répondit-elle un petit sourire en coin. Façon subtile de dire qu'elle est elle aussi libre et qu'elle ne croit pas au prince charmant ni au grand d'amour d'ailleurs. Mec, on voit les choses de la même façon et promis on passera rapidement aux choses sérieuses, voilà ce qu'elle pensait de manière moins poétique.

Elle lui laissa un moment de réflexion et se tut lorsqu'il prit une nouvelle bouchée de son Brownie. Non, elle ne profita pas de ce moment pour parler d'elle, elle sentait qu'il n'en avait pas fini et il allait surement encore lâcher de précieuses informations. Ce qu'il fit d'ailleurs assez rapidement, à son plus grand bonheur, résumant sa vie du moment, sa philosophie et ses envies en quelques mots. Elle remarqua le regard appuyée qui lui lança et nota mentalement qu'il insista sur le fait qu'il n'avait pas de copine, était-ce un signe ? Ou simplement quelque chose qu'elle désirait tellement qu'elle en inventait des signes et interprétations. Il semblait avoir une vie assez décousue, pleine d'imprévue et vivant le jour le jour, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Maëlynn avait toujours vécu à Adelaïde, même maison, même rue, les mêmes fréquentations, les mêmes restaurants... Elle connaissait Adelaïde comme sa poche et en dépit d'être riche, elle n'était jamais sortie de sa ville et n'avait jamais voyagé, alors tout ce qui se rapportait de près ou de loin à une dose d'aventure était considérée comme trépidante pour la petit brune. Elle rêvait de mettre les pieds dehors, mais elle n'en avait jamais eu le courage, certainement parce qu'elle n'avait jamais eu personne pour le faire avec elle. "Et alors, vous vous plaisez ici ?" lui demanda-t-elle en terminant son muffin. Elle s'empara de sa serviette pour s'essuyer les mains, lorsqu'il précisa qu'elle savait où le trouver à présent. Intriguée, elle releva la tête, était-ce une invitation ? Une promesse qu'il y est une possible prochaine fois ? Elle saisit cette opportunité pour revenir dans le vif du sujet " Ce qui n'est qu'équitable puisque vous saviez déjà où me trouver. Et oui, comme vous l'avez certainement deviné je suis journaliste à L'Astoria Sun et je n'en sortait donc pas par hasard !" Elle accompagna sa tirade d'un clin d'oeil. Elle avait commencé à lui parler d'elle et continuerait surement sur sa lancée, il n'avait plus qu'à demander, mais elle ne lui fera pas le plaisir de lui servir son prénom sur un plateau d'argent, il devait sembler un minimum intéressé. En attendant qu'il reprenne la parole, elle s'imagina le rejoignant à la salle de concert comme dans les films romantiques et à l'eau de rose. Il la ferait entrer en douce la nuit, alors que c'est interdit et lui montrerait des supers trucs que seul le héro pourrait connaitre avant qu'ils ne doivent s'enfuir afin d'éviter le vigile. Classique et tellement mielleux. Cela resterait à l'état de rêve.





❝MAËLYNN-LEAH INNOCENCE BRENTWOOD❞
Some people fight, some people fall Others pretend they don't care at all If you wanna fight, I'll stand there beside you The day that you fall, I'll be right behind you To pick up the pieces If you don't believe me Just look into my eyes 'Cause the heart never lies...(c) The heart never lies -McFly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Elie (E.Y.E)
Ҩ âge irl : 27
Ҩ messages : 160
Ҩ crédits : changeants



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Lun 15 Oct - 20:30






La petite maline essayait de me prendre à mon propre jeu, c'est à dire qu'elle m'en disait assez pour focaliser mon attention sans pour autant me révéler justement ce que j'étais supposé attendre d'elle : son identité.

-Je commence à me plaire oui. Souris-je en faisant allusion au temps présent. Journaliste au Adelaïde's donc... Et si un jour l'envie me prend de venir vous rendre visite, qui dois-je demander ? Je ne pense pas arriver jusque vous si je me contente de demander à voir "une jolie brune au sourire ravageur et aux jambes de mannequin". La complimentais-je l'air de rien, Aurais-je le droit à un prénom ? Où vais-je devoir aller refiler vingt dollars au serveur là-bas pour qu'il me dise ce que tout le monde à part moi semble savoir ici ?

Il ne reste guère plus d'une bouchée à mon brownie, je le termine donc là et prend tout mon temps pour le mâcher afin de laisser mon silence interrogatif s'appesantir sur nous. J'ignore si toutes les pauses de mademoiselle Brentwood sont aussi longues, mais au vu du chemin parcouru par les aiguilles de l'horloge murale suspendue à un mur dans mon champ de vision, je crois pouvoir dire que j'ai pour le moins retenu l'attention de la belle.

Je croise les bras devant moi sur le bord de la table et lui sort un de ces sourires angéliques dont j'ai le secret et qui vont si bien avec ma blondeur. J'ai tout du petit chiot suppliant derrière les vitres de l'animalerie sauf que mon regard ne veut pas dire "adoptez-moi", mais "révèle-moi qui tu es". Ce faisant, comme pour l'inciter un peu plus - en réalité pour ajouter une pression supplémentaire sur la délicieuse Brentwood - j'avance légèrement et discrètement (du moins j'espère) ma jambe sous la table pour aller frôler l'une des siennes. Je crois que si les émotions pouvaient avoir une consistance, cette petite table entre nous se mettrait à vibrer violemment sur son pied unique tant on crève de désir l'un pour l'autre. C'est étrange d'ailleurs, car à la regarder silencieusement bien en face comme ça, j'ai soudainement autant envie de l'allonger que d'avoir la combinaison de son coffre fort.

Je ne dirais pas que ça n'est jamais arrivé mais en général je ne perds pas le nord, je me tape la fille en bonus, là j'avoue que... je dois me reprendre et rester concentré ! Je me mords à ce sujet la pointe de la langue pour me faire mal et rappeler la partie pensante de mon cerveau au-dessus de ma ceinture. Sacrée Brentwood !






WHAT GOES AROUND COMES AROUND...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amazon.fr/Qui-es-tu-Elijah-Y-Evan/dp/281214145X/ref=s

worth knowing

Ҩ pseudo : carrie
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 220
Ҩ crédits : myself



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Lun 15 Oct - 23:10



Maëlynn & Lucan

❝ La vie c'est comme une boîte de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber❞



Le petit stratagème de la jolie brune marchait à merveille, enfin surtout parce qu'il acceptait de rentrer dans son petit jeu. Ainsi chacun y trouvait son compte, elle pensait contrôler la situation ce qui la rendait plus qu'heureuse et lui gagnait les faveurs de la belle et se frayer un chemin vers son compte en banque. C'était finement joué, d'ailleurs l'un comme l'autre jouait de bon coeur, peut-être qu'au delà du jeu des apparences, y avait-il une véritable attirance ?
Quoiqu'il en soit elle apprécia les compliments en sa faveur et un petit sourire en coin qu'elle ne put contrôler fit son apparition au coin de ses lèvres rosées. "Et bien je suis flattée que vous comptiez déjà me revoir ! Mais oui, vous pouvez donner cette définition à mes collègues de travail, je suis persuadée qu'ils comprendront que vous parlez de moi, surtout si vous ajoutez à quel point cette jeune femme est irrésistible" répliqua-t-elle avec une petite moue de fausse modestie, les yeux se baladant de droite à gauche sans ne vraiment rien accrocher du regard, l'air pensive, comme si cette définition de sa personne était banale et acceptable.

Cependant, elle recentra son attention sur le blondinet lorsqu'il évoqua le serveur et avant de lui répondre elle s'accorda quelques secondes de plus pour finir son muffin, elle déposa le dernier petit bout sur sa langue, les yeux rieurs. Enfin avalé, elle attrapa sa serviette avec laquelle elle s'essuya les mains délicatement, et commença à plier la serviette, maniaque qu'elle était et repris la parole : "Et bien je suis d'humeur généreuse aujourd'hui et je vais vous faire économiser un peu d'argent". Décidément, elle ne pouvait pas résister à ce regard bleuté et ce si beau sourire. D'ailleurs, pour ajouter une pression supplémentaire, Maëlynn sentit la jambe du jeune homme frôler la sienne, difficile de dire si c'était volontaire ou pas, tellement il restait impassible. Mais ce qui était réel fut le frisson qui parcourut tout son être. Elle n'enleva pas sa jambe pour autant mais ne l'avança pas non plus et pour garder consistance, elle se décida à parler. "Je m'appelle Maëlynn-Leah Innocence Brentwood, mais vous pouvez m’appeler Maë qui je pense est beaucoup plus simple." Elle avait croisé les mains tout en les posant au bord de la table et s'était avancée un peu plus, se rapprochant un peu du visage de Lucan, chacun ne détachant pas le regard de l'autre. C'était intense. Étrangement, cette nouvelle proximité donna à Maëlynn une seule envie : capturer les lèvres du beau blond, le désir qu'ils semblaient éprouver l'un pour l'autre se faisait de plus en plus ressentir et ce désir devenait une terrible tentation à laquelle Maëlynn ne voulait céder pour le moment, il fallait le laisser s'épanouir afin qu'il soit plus intense et fort, un appel irrésistible. Elle voulait faire en sorte que Lucan brûle de désir pour elle, qu'elle hante ses jours et ses nuits. Maëlynn adorait posséder les hommes, faire en sorte qu'elle soit tout pour eux, c'était sa façon d'aimer...

Elle finit par couper le contact et se recula lentement, et continua son monologue. "Je crois que la richesse amène l'excentricité et mes parents n'ont pas trouvé mieux que de rajouter plein de chose futile à mon prénom, je crois que mon père a souhaité ajouter Leah pour rappeler de soi-disante origine italienne que je tiens de ma... de ma mère." soupira-t-elle. Aïe sujet épineux, sa mère. Un voile de tristesse, traversa le regard chocolat de la belle lorsqu'elle pensa à cette femme qu'elle n'avait jamais connu car elle l'avait abandonnée alors qu'elle n'était qu'un bébé. Afin de dissimuler son doute, elle jeta un dernier regard à Lucan avant de finir son cappucino froid d'une traite avec une petite moue grimaçante et reposa sa tasse. " Ma question est, avez-vous finalement deviné qui je suis et ce qui me donne de l'importance dans cette ville ? Mon nom vous dit-il quelque chose ?"


:pumpkin:



❝MAËLYNN-LEAH INNOCENCE BRENTWOOD❞
Some people fight, some people fall Others pretend they don't care at all If you wanna fight, I'll stand there beside you The day that you fall, I'll be right behind you To pick up the pieces If you don't believe me Just look into my eyes 'Cause the heart never lies...(c) The heart never lies -McFly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Elie (E.Y.E)
Ҩ âge irl : 27
Ҩ messages : 160
Ҩ crédits : changeants



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Mar 16 Oct - 8:58






Hé bien, ce n'est pas la modestie qui l'étouffe la petite Brentwood, comme tous les gosses de riches remarque. Elle est loin d'être une exception. Je me demande bien ce qu'a été sa vie jusque présent. Une succession de réussites ponctuée de caprices cédés ? Bien sûr je m'attends à trouver quelque chose qui sonne comme l'éternel couplet des enfants riches délaissés par leurs parents, mais il n'empêche, si je pouvais avoir un film en accéléré de sa vie, je prendrais ma place dans la salle de projection.

Je souris en coin en entendant son deuxième prénom, ou troisième d'ailleurs tout dépend de la considération qu'elle a pour son premier prénom composé ou non avec Leah. Ça y est j'ai mal à la tête. Qu'est ce qui m'amusait déjà ? Ah oui... "Innocence". C'est d'une ironie ! Pour avoir étudié ma proie je sais qu'elle est a peu près tout sauf innocente justement. A vrai dire c'est le dernier mot qui me viendrait en tête si je devais la décrire, mais celui de ses parents à lui avoir donné ce prénom ne pouvait se projeter dans l'avenir lorsqu'il a ainsi baptisé son nouveau né. Un souhait, une mise en garde peut-être ? Je pourrais m'appeler Lucan James Innocence Baxter moi aussi tiens !

Je note qu'elle évite soigneusement de me toucher un mot de sa mère après l'avoir abordée dans son enthousiasme. Un sujet sensible, nous avons ce point commun. A mon tour je pense à ma mère et mes mâchoires se contractent d'elles-mêmes. Je m'empresse de la dérouiller, je sais que cela se voit lorsque mes muscles se mettent ai saillir juste sous mes joues.

-Nos noms et prénoms déterminent ce que nous sommes. Votre parquetage dénominatif, qu'il vous plaise ou non vous rend unique Maë. Il y a peut être cinquante Maëlynn en australie, bien que ce prénom ne soit absolument pas commun puisque c'est la première fois que je le rencontre, ensuite mille, deux milles Leah voire plus, quelques Innocence aussi et un bon paquet de Brentwood ici et par delà le monde. Mais je crois pouvoir franchement affirmer que vous êtes la seule Maëlynn-Leah Innocence Brentwood au monde ma chère. Félicitation, car je parie qu'il y a au moins un autre Lucan James Baxter quelque part de l'autre côté du monde, vers l’Angleterre d'où je tire mes racines. Je ne suis pas aussi complet ni unique que vous côté prénom. Souris-je en martelant légèrement le sol du talon de mes chaussures.

Je fais vibrer ma jambe sous la table, non pas que je sois nerveux, je le fais uniquement pour créer un déplacement d'air au niveau de sa jambe toute proche de la mienne sous la table, et ainsi électriser la belle de la cheville au genou. Voire peut-être plus haut tiens, qui sais jusqu'où est capable de nous emmener l'électricité statique entre deux êtres ? Voire l’électricité tout court même.

-Brentwood... Brentwood... Mais oui j'y suis ! M'exclamais-je soudain en voyant les yeux de mon interlocutrice s'agrandir et briller de satisfaction à l'avance, ce qui me pousse à lui jouer un petit tour : Votre père a son stand de maraicher sur Sellicks Beach n'est ce pas ? "Brentwood le roi de la Moule !" Fis-je semblant de me rappeler, comme si j'avais réellement lue une banderole du genre quelque part.

J'ai peut-être dépassé les bornes, si elle n'a pas d'humour ou d’auto-dérision elle va me jeter la fin de sa tasse au visage avant de m’assommer avec son sac à main hors de prix. Conscient de ça, je tempère ma réponse provocatrice en la regardant posément, le menton dans la paume de ma main tout en travaillant mon regard de Chat Potté :

-Vous allez me faire jeter en prison mademoiselle la fille du maire ?






WHAT GOES AROUND COMES AROUND...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amazon.fr/Qui-es-tu-Elijah-Y-Evan/dp/281214145X/ref=s

worth knowing

Ҩ pseudo : carrie
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 220
Ҩ crédits : myself



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Mar 16 Oct - 21:50



Maëlynn & Lucan

❝ La vie c'est comme une boîte de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber❞



"Et bien je dois dire que cette idée d'unicité me plait bien." Sans déconner. Maëlynn avait beaucoup de qualités mais aussi de défaut et ce qui la qualifiait le mieux était cette égocentrisme exacerbée qui l'habitait. Elle adorait attirer l'attention sur elle et en particulier celle des garçons, elle aimait qu'on parle d'elle, qu'on l’apprécie, qu'on la désire. Au fond elle recherchait de la compassion et l'attention que son père n'avait pas voulu lui donner. C'était au fond la seule façon de garder un semblant de contact. Mais il ne fallait pas se leurrer non plus, elle pouvait avoir mille excuses c'était aussi ce qu'elle était au plus profond d'elle-même, une petite fille capricieuse et égocentrique mais pas méchante pour autant ni désagréable. Mais être unique était sa plus grande fierté, surtout qu'elle se trouvait plutôt pas mal, et encore elle risquait de tomber de haut s'il lui arrivait de croiser sa jumelle qui venait de pointer le bout de son nez en ville et dont elle ignore encore l'existence. Son égo risquait d'en prendre un sacré coup.

La jolie brune avait de plus en plus chaud, elle se sentait happée par l'aura et le charisme qui se dégageaient du blondinet. Elle déglutit discrètement, prise de bouffée de chaleur, était-ce lui qui lui faisait autant d'effet ? D'habitude, elle attendait un peu plus d'un café avant de dire qu'elle désirait quelqu'un mais là c'était différent. Elle était subjuguée, c'était étrange, et l'électricité statique alentours n'arrangeait pas les choses. Elle lui posa finalement la question qui lui brûlait les lèvres afin de savoir s'il avait finalement pris conscience de l'importance qu'elle avait dans cette ville. Heureusement qu'elle avait fini sa tasse de Cappucino avant qu'il prenne la parole car sinon elle lui aurait tout recraché à la figure, intriguée par sa réponse. Elle leva d'abord un sourcil étonnée se demandant si c'était du lard ou du cochon et s'il ne se moquait pas d'elle, avant d'exploser de rire fasse à son regard de Chat Potté qui la fit fondre. "Je dois dire que vous m'avez bien eu" Il avait de l'humour et c'était une bonne chose, parce qu'il en fallait pour pouvoir la supporter car elle pouvait se révéler très agaçante. Mais, heureusement elle en avait aussi et elle n'hésitait pas à faire de l'auto-dérision parfois, particulièrement lorsqu'elle jouait la carte de la petite fille à papa, gosse de riche et capricieuse, mais au fond c'était avant tout une jeune fille qui aimait croquer la vie à pleine dent et rire. " Et bien, je reconnais que je pourrait vous faire arrêter pour outrage mais en fin de compte ce ne serait pas amusant, je devrais passer le reste de l'après-midi toute seule" Elle soupira et haussa les épaules tout en roulant des yeux. C'était également une façon discrète de l'inviter à poursuivre cet après-midi en sa compagnie, enfin s'il le désirait lui aussi. Elle était prête à tout pour le convaincre d'ailleurs, elle n'avait aucune envie de rentrer chez elle, elle sentait qu'elle avait encore beaucoup de chose à apprendre. Et puis, elle aimerait dépasser le stade du vouvoiement. Elle releva ses cheveux et les attacha afin de libérer sa nuque, elle croisa d'ailleurs sans le vouloir le regard du jeune serveur qui les avait servi et qui ne cessait de les épier depuis qu'ils avaient franchi le seuil de ce petit café. Si elle avait un doute auparavant, elle ne l'avait plus maintenant, il avait une attirance pour elle. Il prit d'ailleurs ce regard cela comme pour une invitation et s'approcha d'un bon pas vers leur table ce qui la fit soupirer. "Tout se passe comme vous le désirez ? Voulez-vous que je vous apporte autre chose ?" Il n'avait cesser de jongler du regard entre Lucan et Maëlynn et cette dernière avait étrangement envie de rire mais elle se retint. "Pour ma part, je pense en avoir terminé" Elle accorda un sourire et un regard rapide au serveur avant de reporter son attention sur le blondinet bien plus agréable à regarder. Peut-être que les choses sérieuses allaient-elles enfin débuter ?





❝MAËLYNN-LEAH INNOCENCE BRENTWOOD❞
Some people fight, some people fall Others pretend they don't care at all If you wanna fight, I'll stand there beside you The day that you fall, I'll be right behind you To pick up the pieces If you don't believe me Just look into my eyes 'Cause the heart never lies...(c) The heart never lies -McFly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Elie (E.Y.E)
Ҩ âge irl : 27
Ҩ messages : 160
Ҩ crédits : changeants



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Mar 16 Oct - 22:07


You only get one shot, do not miss your chance.
« La séduction a toujours été une histoire de manipulation » François Raux.


"Du moment que c'est toi qui me passe les menottes, pensais-je dans un coin de ma tête, je veux bien me faire arrêter ma jolie ". Et revoilà l'autre pot de colle de serveur, qu'est ce qu'il croit ? Que la fille du maire d'Adelaide finira dans son lit alors qu'il est son larbin attitré de 16h à 17h tous les jours où un goûter lui fait envie ? Pauvre mec, même ivre ou excessivement dépressive je doute qu'elle veuille de lui un jour. Faut être plus malin, faut tricher, comme moi.

-Dans ce cas on en a fini ici. Répondis-je avec un petit sourire en coin pour la jeune femme avant de couler un regard insistant au serveur : c'est moi qui régale. Lui appris-je en sortant mon portefeuille dans l'attente qu'il me dise combien je lui doit.

Je lâche un billet couvrant nos dépenses ainsi qu'un pourboire de pitié pour un type qui ne le mérite pas vraiment à mon sens, et me lève aussitôt. Je suis en manque d'action. J'aime bien me mesurer verbalement avec quelqu'un et l'affronter silencieusement du regard, mais rien ne vaut l'action, la vraie, et je crois qu'il est temps d'ébranler un peu ma proie côté action justement. Le visage neutre, un simple sourire de courtoisie à peine dessinée sur mes lèvres, j'attends que la demoiselle rassemble ses affaires et lui tient la porte sur la rue. Sitôt sur le trottoir, je pose mes doigts dans son dos et la pousse en douceur devant moi, chuchotant à son oreille :

-Ne vous retournez surtout pas, marchez tout droit, vite !


Toujours dans son dos, je joue de mon effet de surprise et nous éloigne du café en descendant la rue que nous avons remonté presque une heure plus tôt. Soudain ce que je cherchais du regard apparaît sur ma droite : une étroite ruelle ou un cul de sac s'ouvre, et j'y entraîne au dernier moment la jolie brune en l'attrapant par le bras. Si elle est surprise ou même apeurée elle n'en montre pas grand chose, seuls ses yeux très au fait de ce qui se passent trahissent de son attention accrue. Joueur, je l'accule dos au mur et lui fait face, mes paumes appuyées contre le mur de chaque côté de sa petite tête au visage si parfait.

-Qui l'aurait cru... Murmurais-je avec un demi-sourire, mademoiselle Brentwood, la propre fille du maire... articulais-je en approchant mon visage du sien à une distance irrespectueuse, de quoi sentir son souffle sur mon visage et lui faire sentir le mien en retour.

D'une main vive, j'effleure ses cheveux et glisse soudain sous son nez et ses yeux stupéfaits la fleur écarlate que j'avais piochée dans le petit pot de table décoratif, et glissé dans ses cheveux au tout début de notre café. Cette fleure est restée en place dans la chevelure brune de la belle tout au long de notre conversation, jusqu'à maintenant.

-... une cleptomane.
Dis-je avec humour, allant caresser ses lèvres entrouvertes du velours synthétique de la fleur.

J'ai bien envie de l'embrasser, mais je me contrôle. Ce genre de fille, bien que croqueuse d'hommes professionnelle, détesterait d'être prise pour une fille facile, ce qu'elle est pourtant plus ou moins du moment qu'on a de quoi la faire saliver. Si elle en a envie, elle prendra mes lèvres, je suis là pour ça. Mais moi, je préfère lui faire croire que j'ai trop de respect pour agir le premier à notre première rencontre.






WHAT GOES AROUND COMES AROUND...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amazon.fr/Qui-es-tu-Elijah-Y-Evan/dp/281214145X/ref=s

worth knowing

Ҩ pseudo : carrie
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 220
Ҩ crédits : myself



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Mer 17 Oct - 20:31



Maëlynn & Lucan

❝ I don't need try to control you look into my eyes and I'll own you ❞



Un combat de coq se déroulait sous les yeux de la belle, un combat déloyal et sur lequel elle avait déjà trouvé son favori. Il fallait l'avouer le serveur n'avait aucune chance de la voir ailleurs que dans son café à prendre sa pause de 4h, Lucan présent ou pas. Intérieurement, elle riait face à l'attitude de Lucan qui semblait légèrement blasé par le serveur et qui ne demandait qu'une chose s'en débarrasser le plus vite possible. Et un petit sourire ne se délogeait pas de ses lèvres, elle avait hâte de voir ce qu'il l'attendait ensuite, devrait-elle prendre les devants où le ferait-il ? Elle était impatiente de découvrir ce que cet après-midi lui réservait d'autre comme surprise. Elle avait commencé à s'emparer de son sac, prête à sortir son portefeuille, lorsqu'il annonça qu'il se charger de payer. Elle le remercia et se dit dans son fort intérieur qu'elle le remercierait tôt ou tard d'une autre manière. Il faut croire qu'elle était tombée sur un gentleman, ça se faisait rare de nos jour, surtout que beaucoup savait qu'elle avait largement les moyens, et puis elle aimait savoir qu'elle était une femme indépendante et il lui arrivait fréquemment de payer ses repas. Mais elle devait avouer que se faire inviter n'était pas désagréable et donnait à ce petit encas un air de rendez-vous et non pas une collation entres potes.

Elle s'épousseta légèrement avant de se lever et attrapa son sac avant de jeter un coup d'oeil à Lucan, lui faisant signe qu'elle était prête à y aller. Il la devança et lui tint la porte, décidément elle allait s'y faire à toute ses politesses. A peine mit-elle un pied dans la rue qu'elle sentit les doigts de Lucan dans son dos et elle sentit une chaleur envahir son corps, cependant elle redescendit dans son petit nuage lorsqu'il lui murmura de marcher plus vite, des sentiments contradictoires l'envahit, elle était à la fois stupéfaite et sous le charme du blondinet et de ses murmures. Cependant la stupéfaction prit le dessus et elle marcha droit devant elle, d'un bon pas et sans prendre la parole ne sachant si elle le pouvait ou non. Elle était calme et tentait de découvrir ce qu'il se passait, cherchant un indice aux alentours. Mais elle avait beau essayer de comprendre, rien ne lui venait à l'esprit et pourtant il agissait comme si quelqu'un les pourchassaient ou comme s'ils étaient des criminels en fuite.

Finalement, elle sentit une prise sur son bras et fut happée dans une petite ruelle. Il la plaqua dos au mur non sans douceur et posa une main de chaque côté de sa tête, se rapprochant ainsi de son visage qu'elle ne pouvait s'empêcher de fixer et en particulier ses yeux. Elle sentait son souffle chaud sur la peau et l'appréciait, son coeur commençait à battre plus fort totalement subjugué par cet homme, cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas ressenti des sentiments aussi intense pour un homme. Stupéfaite elle ne bougea pas dans un premier temps, bien qu'heureuse de la tournure que prenait les évènements, cette nouvelle proximité était la bienvenue et une irrésistible envie de l'embrasser se fit à nouveau ressentir. Ce désir ne fut qu'accrue par la suite lorsqu'il se rapprocha un peu plus pour se saisir de la fleur qu'elle avait dans les cheveux. Elle l'avait totalement oublié et tant mieux, cela fera un petit souvenir de cette belle journée à rapporter à la maison. Un souvenir de Lucan et du moment présent. Finalement, elle sourit, un petit sourire mutin comme une enfant qui vient d'être prise sur le fait, elle baisse légèrement la tête quelques secondes avant de relever des yeux rieurs vers lui et se mordre légèrement la lèvre inférieur. " Vous m'avez démasqué, apparemment ce serait plutôt à vous de vous méfiez de moi". Les rôles étaient à présent inversés, bien que tout au long de leur conversation, Lucan avait joué la carte du bandit, maintenant c'était à son tour et elle comptait bien l'utiliser à son avantage. Elle le laissa caresser ses lèvres du bout de la fleur synthétique et ne pensait qu'à une chose goûter ses lèvres plutôt que le velours de cette fleur. La sensation n'était pourtant pas désagréable et cela avait permis de faire naître une nouvelle fois, une tension qui était palpable tellement elle était intense. Une tension qui symbolisait l'attirance qu'ils avaient l'un pour l'autre, même si l'attirance de Lucan était en parti jouée dans un but précis, la détrousser. Elle décida de reprendre le contrôle et elle n'allait pas lui simplifier la tâche, s'il désirait l'embrasser, il devrait faire le premier pas. Alors elle se retint de sauter sur ses lèvres rosées et se contenta de repousser légèrement la fleur que Lucan tenait, elle n'hésita pas à garder sa main en contact avec celle du jeune homme et au lieu de l'embrasser, elle se rapprocha dangereusement de ses lèvres, sans pour autant sans saisir, elle pouvait presque les frôler, elle comblait se vide que la fleur habitait auparavant, puis elle murmura " Alors qu'allez-vous faire ? Me passer les menottes ?" Elle leva un sourcil, provocatrice, la lueur qui habitait ses yeux avaient changé, elle ne riait plus elle brûlait de désire, ce qu'elle essayait de cacher tant bien que mal. Il la dominait d'une tête mais elle garda cette proximité dangereuse et ne cessait de regarder ces lèvres. Elle ne lui laissait pas vraiment le choix, soit il s'emparait de ses lèvres rosées soit il se défilait.




❝MAËLYNN-LEAH INNOCENCE BRENTWOOD❞
Some people fight, some people fall Others pretend they don't care at all If you wanna fight, I'll stand there beside you The day that you fall, I'll be right behind you To pick up the pieces If you don't believe me Just look into my eyes 'Cause the heart never lies...(c) The heart never lies -McFly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Elie (E.Y.E)
Ҩ âge irl : 27
Ҩ messages : 160
Ҩ crédits : changeants



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Mer 17 Oct - 21:48


You only get one shot, do not miss your chance.
« La séduction a toujours été une histoire de manipulation » François Raux.


Très vite, je me rends compte que les choses ne seront pas si simples. Maëlynn est une femme qui aime autant prendre que se faire désirer, tantôt meneuse du jeu, tantôt désireuse de s'y laisser entraîner. Le dosage n'est pas facile, car elle joue avec les mêmes cartes que moi. Un frisson remonte le long de ma colonne vertébrale jusque ma nuque lorsque plus rien ne sépare nos lèvres qu'un infime vide d'air. Je sens ma peau s'enflammer, et celle de mes mains appuyée au mur se refermer en un poing plein de tension. Ma testostérone de même que mon corps captent cinq sur cinq le message, mais la partie encore pensante de moi craint que ce ne soit un piège, et que la petite capricieuse me repousse avec un "mais pour qui me prenez-vous !" bien sentit.

Pourtant qui ne tente rien n'a rien comme on dit, et je ne suis pas du genre à rechigner à me mouiller lorsqu'il le faut. Un autre adage que j'aime particulièrement me vient en tête alors que je sens mes tempes bouillonner et mon esprit s'embrumer un peu plus : A vaincre sans péril on triomphe sans gloire. Plus encore que la satisfaction, j'ai toujours ressenti une certaine fierté à faire tomber dans mes bras des femmes riches et puissantes à se considérer comme invisibles face aux hommes. Qu'importe les intentions de la demoiselle Brentwood, je marche !

-Si seulement j'avais des menottes... Répondis-je sans prendre la peine de masquer la lubricité de mon regard perdu sur ses lèvres en cet instant.

C'est ainsi que je choisis de détrousser la voleuse d'un baiser, belle ironie ! Mais l'ironie s'arrête là, car dans les faits je m'empare de sa bouche avec une ferveur mal contrôlée, je ne pensais pas qu'elle m'avait autant poussé à bout. La fleur synthétique échappe de ma main pour aller s'écraser au sol tandis que mes doigts vont se loger derrière la nuque gracile de la belle. Nos souffles brûlants se répondent avec une intensité rare. L'intensité du premier baiser entre deux individus dans toute sa force et émotion. Sans éprouver à la base le moindre sentiment pour cette fille, j'en ai l'estomac qui se soulève d'exaltation, c'est charnel, physique, grisant. Sa bouche contre la mienne est aussi parfaite que je l'avais imaginée, ses lèvres pleines et voluptueuses ont une douceur et une chaleur qui m'interdisent de les lâcher de sitôt.






WHAT GOES AROUND COMES AROUND...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amazon.fr/Qui-es-tu-Elijah-Y-Evan/dp/281214145X/ref=s

worth knowing

Ҩ pseudo : carrie
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 220
Ҩ crédits : myself



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Jeu 18 Oct - 18:50



Maëlynn & Lucan

❝ I don't need try to control you look into my eyes and I'll own you ❞



Maëlynn était une de ces jeunes femmes capricieuses qui obtenait tout ce qu'elle désirait peu importe ce que cela lui en coûtait. Une fois de plus, elle réussit à atteindre son but et avec brio. Elle se perdit un instant dans le regard du blondinet attendant qu'il s'empare de ses lèvres charnues qu'elle lui offrait. Elle eut à peine le temps de discerner cette lueur de désir qui brillait dans son regard qu'elle sentait déjà le contact de ses lèvres contre les siennes. Un contact légèrement rendu maladroit par l'exaltation qui se dégageait du jeune homme. Bien évidemment elle le laissa faire et ne le repoussa pas, elle en avait aussi envie que lui, si même plus. Au contraire, elle lui rendit son baiser, avec toute la passion qu'elle pouvait, libérant la tension qui l'habitait, se plongeant corps et âme dans ce baiser passionné. Elle sentit les doigts du jeune blond agrippés sa nuque et un frisson parcourut le long de sa colonne vertébrale.Prise d'une soudaine pulsion, possédée par le désir, elle l'attira un peu plus près d'elle et passa une main sensuelle dans sa tignasse. Le temps semblait s'être arrêté dans cette petite ruelle et la jolie brune profitait de l'instant présent ses lèvres rosées soudées à celles du jeune homme, elles avaient d'ailleurs un petit goût chocolaté dut à son précédent encas, mais ce n'était pas dérangeant au contraire.

La brunette commençait à avoir des idées coquines en tête et réfléchissait déjà à un moyen de le ramener chez elle, sans sembler trop directe et sans trop prendre les devant. Elle ne voulait pas passer pour une fille facile, même s'il fallait avouer qu'elle changeait régulièrement de partenaires, ce n'était pas pour autant qu'elle s'adonnait au plaisir de la chair avec n'importe qui - le serveur du café n'avait par exemple aucune chance - , elle choisissait les hommes qui auraient le privilège de la toucher et pour le moment, elle désirait que le suivant soit Lucan. D'ailleurs le petit aperçu qu'elle avait en ce moment était plus que prometteur, elle était persuadée qu'ils pouvaient faire des étincelles ensemble. Cependant, entre deux baisers plein de passion, la raison réussi à se frayer un chemin jusqu'à son cerveau inhiber par les bouffées de désirs qui émanait d'elle. Elle venait d'avoir une idée, elle savait que c'était risqué, mais si elle désirait être aux yeux de Lucan plus qu'une simple rencontre, elle devrait attendre un peu avant de le laisser entrer dans ses draps. Elle voulait qui crève de désir pour elle, qu'elle hante ses nuits et ses jours, qu'il ne désire qu'une chose la revoir.

Fière de cette nouvelle résolution et les idées plus claires, elle décida de mettre son plan à exécution. Elle se concentra et fit en sorte d'inverser leurs places. Elle le plaqua alors contre le mur, le dominant à présent, ce qui n'avait pas été difficile car il se laisser faire de bonne grâce. Elle finit par lâcher ses lèvres afin de croiser une dernière fois son regard. La température avait augmenté de quelques degrés et ses mains autour de son cou étaient à présent moites. Elle se rapprocha à nouveau dangereusement de ses lèvres se collant à lui. Il semblait prêt à repartir dans un échange enflammé de nouveaux baisers passionnés et consumant le désir qui les possédaient, mais comme elle l'avait fait auparavant, elle se stoppa à quelques centimètres de ses lèvres. "Finalement je crois qu'il est tant pour moi d'y aller."murmura-t-elle avec sensualité. Elle se ravisa et se détacha de lui, le plantant là. Elle avait joué avec le feu et maintenant elle jetait le froid. Elle reprit le contrôle d'elle-même et tenta de ne pas cacher les émotions qui la dominait mais surtout de résister à la tentation. Elle se baissa pour ramasser la fleur synthétique qu'il avait fait tomber, lui, l'observant légèrement incrédule. Elle attrapa sa main moite et y déposa la fleur, refermant ensuite les doigts de Lucan sur la fleur, gardant ce contact un peu plus longtemps avant de le regarder droit dans les yeux, sûre d'elle. "Tu me la rapportera la prochaine fois qu'on se verra".

Elle avait estimé que ce moment d'intimité lui permettait dès à présent de le tutoyer, et c'était tout naturellement qu'elle s'y était employée. Elle lui décocha un dernier sourire en coin et un regard de braise avant de se diriger vers la rue principale et le reste du monde, sans se retourner. Finalement, avant de franchir l'intersection, elle se retourna une dernière fois et lui lança un clin d'oeil aguicheur avant de disparaitre au coin de la rue. Elle avait compris avec l'expérience que si elle désirait garder un homme plus d'une soirée, la meilleure façon était de ne pas lui donner ce qu'il désirait dès le début. Il avait désormais les cartes en main, c'était à lui de jouer. Il pouvait la retrouver dès à présent ou la laisser partir ainsi... Quoiqu'il en soit, le jeu ne faisait que commencer et elle venait d'avancer son premier pion.




❝MAËLYNN-LEAH INNOCENCE BRENTWOOD❞
Some people fight, some people fall Others pretend they don't care at all If you wanna fight, I'll stand there beside you The day that you fall, I'll be right behind you To pick up the pieces If you don't believe me Just look into my eyes 'Cause the heart never lies...(c) The heart never lies -McFly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Elie (E.Y.E)
Ҩ âge irl : 27
Ҩ messages : 160
Ҩ crédits : changeants



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan) Jeu 18 Oct - 19:02


You only get one shot, do not miss your chance.
« La séduction a toujours été une histoire de manipulation » François Raux.

Il n'y a pas à dire, cette fille sait embrasser ! J'en reste un peu penaud d'ailleurs, rassasié, mais penaud. Je crois qu'on ne m'a jamais embrassé comme ça, du moins que je ne m'étais jamais laissé embrasser et aller de la sorte. Pas que je sois prude, c'est juste que les filles sont et ont toujours été des distractions dans ma vie, et donc très secondaires par rapport à mon activité de subsistance : mes périlleux et très secrets cambriolages. Raison de plus pour laquelle je consomme les femmes avec modération en dehors de mon travail comme dedans d'ailleurs. Mais dans ce qui vient de se passer avec la petite Brentwood, il n'y avait clairement rien de modéré !

Je baisse les yeux sur la fleur écarlate que je tiens entre mes doigts légèrement amorphes, puis suis à nouveau du regard la sulfureuse fille du maire alors qu'elle me laisse en plan et s'éclipse de la ruelle fière comme pas deux. J'attends quelques secondes, comme pour être sûre qu'elle ne va pas subitement revenir sur ses pas et me sauter à nouveau au cou, puis acquiert la certitude qu'elle est partie pour de bon. Je souris franchement et laisse échapper un petit rire, ma première approche est un franc succès, bien joué Lulu ! Je me décolle du mur, remarquant que je souffre un peu du syndrome des jambes en coton - moi en émois ?! - et m'amuse à faire tournoyer la fleur synthétique entre mes doigts tout en prenant une direction au hasard. Direction qui n'est pas celle empruntée par la jeune femme, naturellement.

J'ai joué mon pion séduction, elle a joué son pion provocation. Maintenant je joue mon pion patience. Car tout désir se cultive par l'attente, et pour une première rencontre je trouve que j'ai déjà amassé gros. Sortant mon téléphone portable de ma poche, j'y enregistre la plaque d'immatriculation de la miss Brentwood, afin de faire quelques recherches sur l'adresse enregistrée pour le véhicule. Les riches ont souvent plusieurs maisons, autant n'en manquer aucune si elle me ramène dans un endroit différent de celui auquel est enregistré sa voiture. Une fois ceci fait, mon sourire s'efface et mes airs de séducteur aussi. Je tourne au coin d'une rue et relève le col de ma veste sur mes joues, marchant le visage incliné vers le sol, dans mes pensées et pas commode comme on dit.

J'ai bien joué, maintenant je dois planifier à nouveau. Cette prochaine fois qu'elle a évoqué : où, quand, comment ? Dans combien de temps surtout ? Je me mordille la lèvre en me disant que je vais devoir me pencher sur tout ça dès demain. Pour le moment j'aime autant laisser ma tête refroidir, et mes lèvres retrouver leur normalité. Nous avons mis tellement d'ardeur dans nos baisers échangés, que je les découvre légèrement gonflées sous le mordillement de mes dents.

- - - - - - - - - - - GAME OVER - - - - - - - - - - -






WHAT GOES AROUND COMES AROUND...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amazon.fr/Qui-es-tu-Elijah-Y-Evan/dp/281214145X/ref=s

Contenu sponsorisé

worth knowing



MessageSujet: Re: ☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan)

Revenir en haut Aller en bas
 

☀ Le destin nous joue bien souvent des tours (Lucan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le destin nous guide sur le droit chemin [PV Brent]
» Le destin fait parfois bien les choses ? Ft Justin.
» Le destin nous joue parfois de drôles de tours... Ft Peter ♥
» "Le destin ne nous lâche pas"
» /!\ La vie nous réserve parfois bien des surprises ... ∞ Willow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walk In The Sun :: City of Churches :: Central Business District :: Astoria Sun-