AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Clyde - La punition de l'homme, c'est de posséder le souvenir. [Termine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Clyde - La punition de l'homme, c'est de posséder le souvenir. [Termine] Dim 28 Oct - 14:59



« Sasha Clyde Malinovski »


my identity card
Hey, salut toi ! Sais-tu que je suis né(e) à Moscou en Russie ? C'était le 19 Janvier 1975 et je suppose que tu as donc deviné que j'ai 37 printemps ! Je suis issu(e) d'une famille pauvre et actuellement je suis célibataire. D'ailleurs j'aime les femmes mais le plus important pour moi c'est l'argent. Je fais donc partie des Cruel Intentions. En ce qui concerne mon activité dans la société je suis flic véreux, d'ailleurs mes collègues me disent souvent que je ressemble à Johnny Depp, c'est fou ça, non ?
Intelligent Manipulateur Franc Froid Malin Rancunier Têtu Cynique Séducteur Agressif Ambitieux Sournois Confiant Arrogant


I'm getting to know you
Dans cette partie, tu devras lister 10 affirmations au sujet de ton personnage, afin qu'on le connaissent un peu mieux. Cela peut concerner ses goûts, ses hobbies, ses manies, ses habitudes, ses tics, ses phobies ou ce qui l'aime. Bref tout ce qu'il te semble utile à savoir ! Et C'est même pas la peine d'écrire un roman !

☀ Enfant, le jeune Clyde voulait devenir musicien mais sa famille a toujours refusé qu’il joue du piano soit disant que ce n’était pas un métier. Or c’est un excellent pianiste, il compose des mélodies dès qu’il est seul.

☀ Quand il avait à peine cinq ans son beau père, cet abruti, l’a jeté dans la mer alors qu’ils étaient en vacance. Le petit garçon ne savait absolument pas nager et a bien faillit y rester sous les rires de son bourreau. Depuis il n’a jamais appris à nager et il a une peur panique de l’eau. Il ne s’approche pas d’une piscine et ne prend jamais de bain.

☀ Clyde adore la pluie, il pourrait rester des heures à marches au travers des gouttes, il a l’impression de voir ses problèmes s’envolé et lorsque ça arrive ça lui fait un bien fou.

☀ Trop de Whisky tue le Whisky, personne ne le sait mieux que lui et pourtant il en abuse régulièrement. Son cerveau est libéré de tous ce qui le tracasse toute la journée. Il fume aussi beaucoup, de toute manière soit il joue avec son briquet soit il a une cigarette allumée dans la bouche.

☀ Il a recherché son père durant son adolescence dans le plus grand secret pour savoir qui il était et pourquoi il l’avait lâchement abandonné avec sa mère. Il n’a jamais eu la réponse qu’il espérait mais désormais il a grandi et il se fou un peu de tout ça.

☀ Depuis des années il a une cicatrice au dessus de l’arcade et une sur le menton cela est dû à un accident de voiture survenu quand il était encore un jeune homme.

☀ Il est allergique aux fruits rouges et pourtant il aimerait tellement connaître le gout de la fraise par exemple. Il ne supporte pas les crustacés et si une guêpe le pique il risque d’y passer dans les minutes qui suivent.

☀ Insomniaque il travail essentiellement la nuit, il ne dort que trois ou quatre heures par nuit quand il est chanceux, ça lui arrive parfois de garder la tête dans ses dossiers durant trois jours d’affilé avant qu’il ne s’écroule totalement de fatigue.

☀ Autour de son cou il porte un pendentif en forme d’ange, ça ne convient absolument pas à son personnage mais il le garde parce qu’il lui fait penser à quelqu’un qu’il a aimé il y a longtemps.

☀ Il méprise toutes les personnes qui ont un caractère faible, qui n’essayent même pas de se défendre, il déteste les gens qu’il peut écraser en moins d’une parole. Il s’amuse beaucoup à manipuler les naïfs. Clyde obtient toujours ce qu’il souhaite… Toujours.




Behind the Screen
Hey ! Salut toi ! C'est gentil de venir me voir, je suis nouveau en ville et l'on m'appelle prénom/pseudo, j'ai 24 piges et je viens de France ! Si j'ai atterri à Adelaïde c'est grâce à mon agence de voyage, Bazzart. Mais bon c'est plutôt chouette par ici, d'ailleurs je risque de trainer pas mal dans les rues au moins 4-5/7j. Enfin, je dois aller faire des courses, mais avant de partir je veux vous dire que votre dernier mot




Dernière édition par S. Clyde Malinovski le Lun 29 Oct - 22:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: Clyde - La punition de l'homme, c'est de posséder le souvenir. [Termine] Dim 28 Oct - 15:00



« All my secret Life »



Votre citation personnelle
Chapitre 1 : Un enfant c’est normalement un père et une mère qui s’aiment jusqu’à ce que la mort finissent par les séparés. Un beau mariage et ensuite un bébé. Du moins j’imaginais ça comme ça quand j’étais petit. Malheureusement je suis parti perdant dès que j’ai vu le jour. Ma mère n’était rien d’autre qu’une femme de ménage qui avait couché avec son patron marié et déjà père de famille. Enfin c’est ce qu’elle m’avait raconté quand j’étais jeune. J’ai su la vérité quand j’avais douze ans. Son petit ami était un de ses voisins et l’a mise enceinte alors qu’elle avait dix-sept ans et quand il a appris la grossesse de sa petite amie il a disparu du jour au lendemain sans laisser le moindre mot. J’avais été abandonné avant même que je ne vienne au monde. C’est difficile de comprendre pourquoi… En tout cas je devais vivre avec. Ma mère n’était pas riche bien au contraire, elle avait pris plusieurs petits boulots pour que l’on puisse vivre correctement. Lorsque j’ai eu quatre ans elle est tombée amoureuse d’un type un peu louche, je ne l’ai jamais aimé mais je n’avais pas trop le choix fallait que je l’appel papa alors que je savais qu’il n’était pas mon père justement. Ce malade ne me battait pas mais il avait certaine punition qui était digne d’un tirant. Du genre me jeter dans l’eau alors que je ne savais pas nager juste pour que je cesse de parler. M’enfermer dans un placard dépourvu de lumière quand je cassais une assiette. Ou me mettre pied nu dans la neige lorsqu’il ne pouvait plus me supporter. Enfin je vous passe les détails de l’ambiance qu’il avait mis dans notre doux foyer. La seule chose qui valait un tant soit peu la peine c’était son argent. Il était horriblement riche et évitait à ma mère de travailler. Quand j’ai eu treize ans j’ai commencé les recherches pour trouver mon père, mon vrai père, peut-être avait il changeait d’avis et voudrait-il revenir dans ma vie. Avec un seul prénom je n’ai pas pu faire grand-chose, je n’ai jamais réussi à le retrouver pour mon plus grand malheur.

Chapitre 2 : Très vite j’ai compris que je devais changer de logement et partir très vite de chez ma mère. J’avais quinze ans quand je me suis rendue compte que j’en avais assez des punitions de mon cher beau-père. Le problème ? L’argent. Je ne savais pas quoi faire pour vivre sans argent et de toute manière il ferait tout me retrouver et me ramener chez lui. Il se faisait passé pour le gentil devant tout le monde, c’était un avocat très puissant et pour lui tous les scandales n’étaient pas bons pour son image. Aussi, il jouait le père aimant dès que l’on sortait tous ensemble ou que l’on partait en soirée pour son travail. Nouveau costume. Bijoux. Faux sourire. Nous devions faire semblant. A force de réfléchir j’ai fini par trouver la solution… Ma demi-sœur ou plutôt fausse demi-sœur allait bien me servir sur ce coup. Alana était une véritable garce mais tout comme son père elle ne le montrait pas. Elle avait deux ans de plus que moi et dès que j’ai commencé à devenir un homme elle ne me lâchait pas. Elle était très forte pour me faire du rentre dedans et tenté sans arrêt de me faire craquer grâce à son charme. Certes elle était mignonne mais elle n’était absolument pas mon style. Bien trop garce. Bien trop nunuche. Bien trop naïve. Une nuit alors que nous étions que tous les deux à la maison j’ai enfin trouvé la solution à tous mes problèmes. Je l’ai cherché toute la soirée, je me suis montré particulièrement sensible à tous ses charmes féminin, elle imaginait qu’elle avait gagné et elle n’a même pas remarqué le sourire narquois qui s’affichait sur mon visage dès qu’elle m’a emmené dans ma chambre. Cette nuit là elle a eu ce qu’elle souhaitait, moi, et moi j’ai eu ce que je souhaitais, des images d’elle que je pourrais diffuser dans toute la Russie pour faire couler son père. Certes cela m’a couté ma virginité mais au fond qu’est ce que cela peut faire ? J’avais ce que je voulais. Dès que son père est rentré je me suis levé et j’ai tiré Alana par le bras pour qu’elle vienne avec moi dans le salon. Une fois mes « parents » sagement installés dans le canapé, j’ai mis en route la vidéo de mes ébats avec sa fille. « Si cela venait à ce savoir nous sommes d’accord que ça détruirait ta carrière cher papa, ça serait tellement dommage que la gentille fifille à son papa devienne la trainée du lycée et même du pays. » « Espèce de sale petit merdeux !! » Alors qu’il se lève du canapé j’attrape le téléphone près de moi. « Un seul pas et j’appelle les flics, je prouverais à tout le monde quel pourriture tu es. Je montrerais à tout Moscou ce que tu m’as fait subir durant des années et je ferais plonger Alana avec toi. » « Qu’est-ce que tu veux ?? » « Facile. Je veux de l’argent. Assez d’argent pour pouvoir vivre avec ma mère ailleurs qu’ici, je veux pouvoir terminé mes études sans être obligé de trimer. Et ne crois pas que je ne garderais pas une copie de cet enregistrement que je diffuserais partout dans le pays. » « D’accord. » Il a pris son chéquier et je suis monté prendre mes affaires sans oublier la cassette bien sûr. Ma mère m’a rejoint dans ma chambre juste après ça. « Comment tu peux faire ça Clyde. Il est tous ce que j’ai. Grâce à lui on a une vie bien meilleure que ce qu’elle était. Tu as tout détruit. » « Tu plaisante là ? Il m’a torturé durant onze années et tu voudrais que je le remercie en plus ? » « Tu aurais dû l’écouter un peu plus et tous cela ne serait jamais arrivé, tu es celui qui a tout déclenché. » Je me suis retourné vers elle, choqué de l’entendre parler ainsi. « Tu plaisante j’espère ? Laisse tomber d’accord. Tu viens ou non ? » « Non. Je l’aime. » J’ai compris que pour ma mère son amant passé bien avant son fils, son sang. Alors je suis parti sans elle en n’oubliant pas mon chèque.

Chapitre 3 : Après ce départ je me suis dit que le mieux pour moi était de partir de la Russie, non pas que je n’aimais pas mon pays mais je voulais visiter les États-Unis et quoi de mieux pour le faire qu’une belle somme sur mon compte en banque ? J’ai donc pris le premier avion et je me suis retrouvé à Los Angeles. Pourquoi ? Pour la simple raison que je ne rêvais que de soleil, je voulais sentir le soleil caresser ma peau. C’est donc là que j’ai posé mes valises et que j’ai commencé à vivre pleinement. Au début on aurait pu croire que j’étais un enfant qui venait de naître, j’admirais la ville comme si j’avais vécu dans une grotte toute ma vie, je n’aspirais qu’à réussir ma vie et à tomber amoureux. C’est en prenant mon premier appartement que j’ai rencontré celle qui allait faire basculer mon cœur pour la toute première fois. Je n’avais que quinze ans et tout comme elle je ne connaissais pas grand-chose à l’amour. Elle ne vivait pas la belle vie, sa mère était décédée et son père avait disparu je ne sais ou, elle vivait donc chez une famille d’accueil qui l’a prenait plus pour une esclave qu’autre chose. Pourtant son sourire était toujours lumineux et elle semblait de bonne humeur à chaque fois que je l’a croisait dans la rue. Après lui avoir souri timidement durant des semaines j’ai fini par l’aborder un beau jour. Nous avons discutés. Beaucoup discutés. Je lui ai avoué ce que j’avais fait et même si j’avais peur de sa réaction je fus surpris de voir qu’elle comprenait et que si elle en avait l’occasion elle en ferait de même pour fuir sa famille. Je lui ai offert notre premier baiser deux mois plus tard, à cette époque j’étais romantique et j’étais terriblement amoureux d’elle. Nous avons commencés une relation fusionnelle et passionnelle, chaque soir elle venait se glisser dans mon lit. Cette relation aura duré deux ans. Deux longues années de bonheur. Un soir alors que je rentrais de mes cours je l’ai entendu pleurer dans la salle de bain, je me suis faufilé à ses côtés pour savoir ce qu’elle avait et c’est là que je l’ai vue… Ce petit bout de plastique blanc. « Ça veut dire quoi les deux traits ? » « Je suis enceinte Clyde. » Dix sept ans et enceinte ça donne un sacré coup sur la tête en même temps nous n’étions pas très prudent. « Ça va aller mon cœur, nous allons nous en sortir et ce bébé sera le plus heureux du monde. » Pas question d’avorter ni même de l’abandonner, nous avions vécues toute notre adolescence avec un père absent ce bébé ne subira pas cela. Malheureusement toutes les bonnes choses ont une fin j’imagine. Ses parents adoptifs n’approuvaient pas notre relation et pour la punir d’être tombés enceinte ils voulaient l’obligés à partir dans un pensionnat jusqu’à ses vingt et un an. Furieux, j’ai pris ma petite amie avec moi et nous avons fui. Oui nous étions jeunes. Nous avions de l’argent et je voulais vivre libre avec elle et mon bébé. Comme dans les films. Malheureusement nous n’avions pas pris en compte ce camion… Il avait surgit de nulle part et nous a foncé dedans. La voiture a fait une embardé sur la chaussée puis… Je me souviens de rien d’autre à part de Delia. Le matin quand je me suis réveillé j’étais allongé dans un lit d’hôpital, la jambe dans le plâtre, quelques côtes brisées et quelques hématomes. Rien de bien grave en soit. « Ou est ma petite amie ? » Brusquement je me suis redressé avant de sentir une douleur lancinante dans le ventre. « Ne bougez pas monsieur Malinovski, vous avez trois côtes brisées et une jambe cassé, vous ne pouvez pas bougé pour l’instant. » « Ou est ma petite amie ??? » « Votre petite amie est arrivée à l’hôpital avec une hémorragie interne, elle était enceinte de six mois alors nous avons dû lui faire une césarienne d’urgence pour éviter à l’enfant de mourir… Nous avons fait tout notre possible pour la sauvée mais… nous sommes désolés, elle est décédée. » Le ciel venait de me tombait sur la tête. Delia était morte et moi j’étais vivant. Je l’avais conduit à la morgue même si techniquement ce n’était pas à cause de moi tout ça. « Et…. Et mon bébé ? » « Votre fille est stable, elle est sous couveuse pour quelques temps mais elle va s’en sortir. » « Ma…ma fille ? » J’avais eu une fille. Nous voulions attendre pour savoir le sexe mais je voulais une fille. Je me sentais coupable d’être à la fois heureux et malheureux… Je ne pouvais même pas voir ma fille pendant quelques jours, le temps de réaliser ce qui venait de me tomber dessus.

Chapitre 4 : Après ce terrible accident je suis devenu un autre homme. J’ai pris conscience que la vie pouvait tout nous enlevé en moins d’une seconde. Certes je n’étais pas seul désormais j’avais une petite fille mais ce n’est pas pour ça que je ne me sentais pas terriblement malheureux et seul au monde. J’ai appelé ce petit bout Ella et je suis parti de Los Angeles. Je sais que fuir n’était pas la meilleure solution mais vivre là ou j’avais connu Delia je ne pouvais pas. Je n’en étais pas capable. C’est ainsi que je suis arrivé en Australie. Pourquoi ce pays plutôt qu’un autre ? Eh bien tout simplement parce que mon doigt c’est arrêté sur ce continent. Un nouveau continent à chaque nouvelle vie on dirait. En espérant que cette fois ci ça sera le dernier. Au fur et à mesure les années sont passés, j’ai réussi à panser mes blessures ou du moins j’ai fait du mieux que je pouvais et tous cela pour ma fille. Je ne suis plus jamais retombé amoureux, la peur de souffrir surement ou peut être était ce simplement parce que je n’ai pas trouvé chaussure à mon pied comme on dit. Depuis le décès de Delia j’ai changé, je m’en rends compte, mon caractère c’est totalement durci et je ne m’approche que de peu de personne, ma fille est la seule à savoir que j’ai bien un cœur au fond de ma poitrine. Je ne supporte plus grand monde. Dès que je vois quelqu’un de naïf je ne peux m’empêcher de le mépriser. J’ai comme l’impression de me voir des années en arrière et ça me rend malade. Après mon arrivé à Adelaïde quand j’avais dix huit ans j’ai continué mes études tout en m’occupant de ma fille, après mon diplôme je suis devenu policier. J’ai toujours voulu être de ce côté de la loi mais je me suis vite rendu compte que la police n’était pas aussi net que ce que j’imaginais quand j’étais encore enfant. Le bien et le mal sont des valeurs que ma mère m’avait enseignées durant mon enfance mais dès que j’ai posé un pied dans le commissariat tous les beaux discours qu’elle avait prononcés ont disparu. Je pouvais me faire de l’argent en fermant les yeux sur les combines de certains. Je recevais des pots de vin. Les saisies que j’effectués chez les trafiquants alimentaient mon porte-monnaie. Je n’étais pas le seul à faire la même chose bien au contraire. Je profitais du système comme tout le monde. Plus les années sont passés et plus j’ai pris de l’ampleur dans le commissariat jusqu’à carrément évincé mon commissaire, prenant ainsi sa place. J’ai toujours été ambitieux et je le serais toujours. Je veux le meilleur pour Ella du coup je n’hésite pas à la gâtée, peut être un peu trop surement mais je suis seul à l’élevé je peux bien faire cela pour elle.

Chapitre 5 : Vingt ans. Le bel âge. Je me souviens encore de ce que j’imaginais pour mes vingt ans, un mariage, le tour du monde avec ma belle avant de vivre une vraie vie de famille. Je n’ai pas eu cette chance mais je ne regrette pas Ella elle est la perle qui illumine ma vie depuis vingt ans désormais. La petite fille à qui je racontais des histoires de prince et de princesse est devenue grande désormais. Ce n’est plus mon petit bébé mais ce n’est pas pour autant que je ne veille pas sur elle comme sur la prunelle de mes yeux. Je suis peut-être trop protecteur mais j’essaie de faire de mon mieux pour ne pas l’étouffé. « Qu’est-ce que tu veux faire pour tes vingt ans ma puce ? » « Eh bien mon petit papa chéri je voudrais faire une fête à la maison avec tous mes amis. » Le petit papa chéri elle l’utilisait pour m’attendrir et ça marchait à chaque fois. Bien sûr elle y arrivait que parce que je voulais bien. « Ok mais je te préviens y a des règles à respecter. Pas de drogue. Peu d’alcool. Les chambres sont interdites à tes amis. Si je retrouve un garçon dans ta chambre je le jette par la fenêtre et… » Je détourne mon regard de mon journal et j’aperçois Ella me refaire pour me taquiner. Je lui avais déjà donné toutes ses règles un millier de fois au moins. « Quoi ? » « Papa tu me fais confiance non ? Je connais déjà les règles ne t’en fait pas et je suis plus une gamine tu sais. » « Oui j’ai tendance à l’oublier ça. » Difficile de voir sa seule fille grandir si vite. Le soir même elle faisait sa fête et moi j’étais au travail lorsque j’ai entendu mon téléphone sonner, Ella m’appelait en urgence, je suis parti à toute vitesse jusqu’à chez moi. « Papa, Papa !! C’est Lena elle est tombée et elle se réveille pas !! » En pleure Ella m’a amener jusqu’à sa meilleure amie Lena. Celle si était écroulée sur le sol de la salle de bain, en prenant son pouls j’ai remarqué qu’elle était en train de faire un arrêt cardiaque. Rapidement j’ai appelé une ambulance, Ella est partie avec son amie et j’ai ramené tout le monde sauf deux trois jeunes louches que je connaissais déjà. A force de les cuisinés j’ai fini par apprendre qu’ils avaient mis de la drogue dans le verre de Lena et d’autres filles pour qu’elles se sentent plus « libéré ». Ces trois petits cons se sont pris une bonne raclée avant que je les ramène chez leur parent. Interdiction de revoir ma fille sous peine d’être cette fois ci débité en tranche. Lena s’en est sorti heureusement pour eux et elle est venue quelques temps plus tard me remercier de l’avoir sauvé. Je n’avais rien fait de spécial pour elle pourtant à part appelé une ambulance. Au début Lena venait pour Ella mais au fur et à mesure la jeune femme est venue pour moi. Je discutais avec elle pour être poli au début puis au fur et à mesure je me suis rendu compte de son petit manège, elle essayait de m’aguicher. Difficile de résister à cette jeune femme de vingt-trois ans et dans d’autres circonstances je me serais surement laissé aller mais elle est la meilleure amie de ma fille… Je ne pouvais pas. Enfin… ça c’était jusqu’à il y a quelques semaines. Lena est venue voir Ella et alors que j’étais dans la cuisine elle m’a attrapé par le col de ma chemise et à déposer ses lèvres sur les miennes. Je dois bien avoué que j’ai été surpris mais j’ai apprécié ce baiser. Mes mains se sont enroulées autour de sa taille avant que je n’entende les pas d’Ella dans les escaliers. J’ai relâché Lena tout en reprenant mes esprits. « On ne doit pas faire ça Lena, tu as l’âge de ma fille. » « Je te plais pas ? » « Là n’est pas la question. J’ai presque vingt ans de plus que toi, trouve toi un gamin de ton âge et laisse moi en paix ! » Je suis parti en claquant la porte de la cuisine, je l’avais surement blessée mais tant pis il ne fallait pas agrémenter la flamme. Elle devait se trouver un jeune homme de son âge et oublié son attirance pour moi.




Dernière édition par S. Clyde Malinovski le Lun 29 Oct - 22:55, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : carrie
Ҩ âge irl : 27
Ҩ messages : 441
Ҩ crédits : soon



MessageSujet: Re: Clyde - La punition de l'homme, c'est de posséder le souvenir. [Termine] Dim 28 Oct - 16:02

Oh My gooooooooooosh Dieu Depp niaah

Bienvenuuuuuue sur le forum waiii! Merci de ton inscription coeur1
En tout cas ton personnage promets déjà in love & puis Depp-Heard, je crois qu'un lien oblige chapeau parce qu'on est orgasmique ensemble héhé1

Bon courage pour ta fichounette coeur2 & si tu as des questions n'hésites pas à harceler le staff canard

lit2


Alliana Lullaby Jones-Bennett
« So I cross my heart, and I hope to die, that I'll only stay with you one more night And I know I said it a million times But i'll only stay with you one more night Trying to tell you no, but my body keeps on telling you yes Trying to tell you stop, but your lipstick got me so out of breath I'd be waking up, in the morning probably hating myself And i'd be waking up, feeling satisfied but guilty as hell .KICK ASS »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: Clyde - La punition de l'homme, c'est de posséder le souvenir. [Termine] Dim 28 Oct - 17:11

Amber lit2 lit2
Je suis d'accord avec toi Amber et Johnny sont juste niaah
Je te réserve un lien avec grand plaisir x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Mano
Ҩ messages : 98
Ҩ crédits : ...



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: Clyde - La punition de l'homme, c'est de posséder le souvenir. [Termine] Dim 28 Oct - 17:20

DEEEPPPPP love4

Bienvenue jeune homme ! Wink Et bon courage pour ta fiche surtout danse1




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: Clyde - La punition de l'homme, c'est de posséder le souvenir. [Termine] Dim 28 Oct - 19:37

Ian bave
Merci beaucoup ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : dadeloux
Ҩ messages : 188
Ҩ crédits : Permanantjoy



MessageSujet: Re: Clyde - La punition de l'homme, c'est de posséder le souvenir. [Termine] Dim 28 Oct - 21:00

DEPP bave -je me meurs (a)-

Bienvenue sur le forum & bonne chance pour ta fiche. Si tu as la moindre question n'hésite pas à harceler chacun des membres du staff niaah on adore ça. & évidemment j'espère que nous pourrons nous trouver un lien qui tuuuue (a)



Evie ☼ shoulda just called it like I saw it. Shoulda just called for help and
ran like hell that day. The burning sting and the high and the heat and the
left me one more feeling way he kissed me.
I shoulda just called him Whiskey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Pineapple
Ҩ messages : 45
Ҩ crédits : bazzart&tumblr



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: Clyde - La punition de l'homme, c'est de posséder le souvenir. [Termine] Dim 28 Oct - 21:10

Oh... My... GOOOOOOOOOSH DEPP niaah
Adam il pourrait devenir gay juste pour Clyde tu sais ... ? Rolling Eyes
Bienvenue & bon courage pour la fin de ta fiche !



Adam Jarrell Grayson-Ward ϟ « Cause there's gonna be a day when your, standing in the hall of fame, and the world's gonna know your name cause you burn with the brightest flame, and the world's gonna know your name and you'll be on the walls of the hall of fame ». The Script
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: Clyde - La punition de l'homme, c'est de posséder le souvenir. [Termine] Dim 28 Oct - 21:20

Everleigh : Ne meurt pas voyons héhé1
Je suis sûre que l'on trouvera un super lien effectivement brille

Adam : Milo in love
Il est si peu vue sur les forums c'est tellement dommage bave
Réserve moi un lien surtout ♥️
Et dommage qu'Adam et Clyde soient attirés que par les femmes héhé1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Union Jack.
Ҩ messages : 96
Ҩ crédits : N-Dia.



MessageSujet: Re: Clyde - La punition de l'homme, c'est de posséder le souvenir. [Termine] Dim 28 Oct - 22:49

Bienvenue parmi nous !


I'm not Edward Cullen, I'm better
Il y a des personnes qui se sentent indignes d’être aimées. Elles ne prennent pas leur place et se font toutes petites, en essayant de n’ouvrir aucune brèche au passé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Elie (E.Y.E)
Ҩ âge irl : 28
Ҩ messages : 160
Ҩ crédits : changeants



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: Clyde - La punition de l'homme, c'est de posséder le souvenir. [Termine] Dim 28 Oct - 23:08

Johnny ! Y'a pas à dire ça c'est la classe internationale !

Bienvenue sur le forum et bonne chance pour la fin de ta fiche !

bravo chapeau



WHAT GOES AROUND COMES AROUND...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amazon.fr/Qui-es-tu-Elijah-Y-Evan/dp/281214145X/ref=s

worth knowing

Ҩ pseudo : joker.face
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 193
Ҩ crédits : carrie (avatar) & joker.face (signature) & tumblr (gifs).



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: Clyde - La punition de l'homme, c'est de posséder le souvenir. [Termine] Dim 28 Oct - 23:53

OH MON DIEU, DEPP QUOI! waiii!

Bienvenue parmi nous et merci de ton inscription! câlin3
Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas à harceler le staff à la moindre question. ange3



lexie&declan « Just know that you're not in this thing alone, there's always a place in me that you can call home. Anything that's worth having is sure enough worth fighting for. Quitting's out of the question, when it gets tough gotta fight some more. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: Clyde - La punition de l'homme, c'est de posséder le souvenir. [Termine] Lun 29 Oct - 0:10

Cullen : Merci ange3

Lucan : Je te retourne le compliment avec le beau Alex coeur1

Lexie : Je te remercie x)
Je n'avais pas reconnue la belle Bush sur ton avatar mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : joker.face
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 193
Ҩ crédits : carrie (avatar) & joker.face (signature) & tumblr (gifs).



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: Clyde - La punition de l'homme, c'est de posséder le souvenir. [Termine] Lun 29 Oct - 23:37



« Tu es Validé (e) ! »



FELICITATIONS

Eh ben eh ben, c'est un sacré bonhomme, ce Clyde! mdr En tout cas, j'ai bien aimé ta fiche. Fais tout de même attention à bien te relire ou utiliser un correcteur lorsque tu commenceras à rp, il reste quelques fautes. Cependant, je suis d'humeur généreuse aujourd'hui, alors c'est avec plaisir que je te valide! coeur2 Bon jeu parmi nous! câlin3

Bienvenue Officiellement sur WITS !
Tu peux dès à présent aller plus en avant sur le forum et découvrir les merveilles qu'il renferme ainsi que sympathiser et délirer avec les autres membres si ce n'est pas déjà fait ! Cependant afin de ne pas te lâcher complètement dans la nature, voici quelques liens que je me permets de te conseiller ! Tout d'abord si tu ne l'as pas encore fait, je te conseille d'aller jeter un petit coup d'oeil au règlement, c'est toujours bien de savoir à quoi on a à faire ! Ensuite pour ton confort personnel, vient recenser ton avatar au plus vite & montrer qu'il est enfin à toi ! De plus afin d'être tranquille par la suite, tu peux faire une demande de logement et venir recenser ton métier, c'est toujours bien de savoir où notre personnage va travailler !

Mais bon je suis sûre que tu es surtout impatient(e) de créer ta fiche de liens ainsi que ton répertoire de RP pour te faire des amis ! Tu peux également aller créer un scénario, si ton personnage a besoin d'un lien en particulier ! Sinon je te recommande vivement le flood où l'on s'amuse comme des petits fous ! Mais surtout le plus important le RP

Passes un agréable moment parmi nous !
YMCA






lexie&declan « Just know that you're not in this thing alone, there's always a place in me that you can call home. Anything that's worth having is sure enough worth fighting for. Quitting's out of the question, when it gets tough gotta fight some more. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: Clyde - La punition de l'homme, c'est de posséder le souvenir. [Termine] Lun 29 Oct - 23:41

Je te remercie love4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

worth knowing



MessageSujet: Re: Clyde - La punition de l'homme, c'est de posséder le souvenir. [Termine]

Revenir en haut Aller en bas
 

Clyde - La punition de l'homme, c'est de posséder le souvenir. [Termine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» Episode 5: Bonnie and Clyde.
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Monture sang-froid et homme lézard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walk In The Sun :: I'm coming Home :: Vos Passeports :: Passeports en Règle-