AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Mar 30 Oct - 0:33


L'amour ressemble à ça : c'est quand on sent que rater quelqu'un serait rater sa vie. L'amour c'est quand on cesse d'hésiter. Quand toutes les autres deviennent fades.
Sasha Clyde Malinovski

☍ Clyde est né à Moscou le 19 janvier 1975. ☍ Son père a disparu avant sa naissance il l’a recherché sans jamais le trouver ☍ Sa mère se marie avec un malade alors qu’il a quatre ans ☍ Son beau père est une véritable ordure.☍ A 15 ans, après avoir couché avec sa « demi sœur » il fait du chantage à celui-ci pour qu’il lui donne de l’argent ☍Il part vivre à Los Angeles après ça ☍ il a rencontré sa première petite amie quelques semaines plus tard☍ Delia et lui sont tombés follement amoureux, à dix sept ans elle tombe enceinte et ils décident de gardés le bébé. ☍ Alors qu’elle est enceinte de six mois ils ont un accident de voiture et Delia meurt alors que les médecins donnaient naissance à une petite fille. ☍ Papa à l’âge de dix sept ans il élève seul sa fille, Ella ☍Il vit en Australie depuis un petit peu plus de vingt ans. ☍ Il est commissaire mais touche beaucoup de pot de vin. ☍ Il a peur de l’eau depuis que son beau père l’a jeté dans la mer alors qu’il ne savait pas nager. ☍ C’est un très bon pianiste. ☍ Il adore la pluie. ☍ Boit beaucoup de whisky.☍ Il est allergiques aux fruits rouges, aux crustacés et peut mourir au contact d’une simple guêpe. ☍ Il est totalement insomniaque ☍Il déteste toutes les personnes naïves et avec un caractère faible.

Son caractère : Intelligent ☀ Manipulateur ☀ Franc ☀ Froid ☀ Malin ☀ Rancunier☀ Têtu ☀Cynique ☀ Séducteur ☀ Agressif ☀ Ambitieux ☀ Sournois☀ Confiant ☀Arrogant
hells angels ©


Dernière édition par S. Clyde Malinovski le Mar 30 Oct - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Mar 30 Oct - 0:34



blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom

blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom


Spoiler:
 


Dernière édition par S. Clyde Malinovski le Mar 30 Oct - 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Mar 30 Oct - 0:34



blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom

blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom


Spoiler:
 


Dernière édition par S. Clyde Malinovski le Mar 30 Oct - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Mar 30 Oct - 0:34

C'est à vous ! cochon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : carrie
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 441
Ҩ crédits : soon



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Mar 30 Oct - 11:25

siffle

Bon pour le moment j'ai pas beaucoup d'idée, tu aurais besoin de quelque chose en particulier ? Une envie ?

Je vais aller lire ta fiche aussi smile


Alliana Lullaby Jones-Bennett
« So I cross my heart, and I hope to die, that I'll only stay with you one more night And I know I said it a million times But i'll only stay with you one more night Trying to tell you no, but my body keeps on telling you yes Trying to tell you stop, but your lipstick got me so out of breath I'd be waking up, in the morning probably hating myself And i'd be waking up, feeling satisfied but guilty as hell .KICK ASS »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Mar 30 Oct - 12:47

Parle moi de ton personnage ma belle x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : carrie
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 441
Ҩ crédits : soon



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Mar 30 Oct - 20:26

Alors, Allie est née en Ecosse ou elle a vécu jusqu'a ses 20ans avant de rejoindre sa soeur adoptive (Everleigh) en Australie. Elle a perdue ses parents dans un accident de voiture alors qu'elle n'avait que 6ans et son frère 4. Elle a passé quelques années en orphelinat jusqu'au jour où son frère a été adopté, elle avait 10ans. Suite à une dépression, elle a été recueillit par une psychologue la mère d'Everleigh, elle a subit une thérapie avant qu'elle devienne sa tutrice légale. Bref, l'adolescence s'est mieux passée, avec Evie à ses côtés. Elle est passionnée de danse et en exerce souvent. Elle est en couple depuis deux ans avec un avocat, mais leur couple bat de l'aile, en effet il commence à évoluer dans une société mondaine, un monde qui ne lui correspond pas à elle et il essaye de la façonner en fonction. Elle est serveuse dans un bar sur la plage. Le genre de bar cool et branché ou les serveuse sont en maillots de bain. Et puis depuis peu elle a eut une aventure avec un surfeur, Kellan, le petit-ami de sa soeur, donc ça n'arrange pas les choses :lol:

Son caractère : Déterminée ☀️ Colérique ☀️ Sensible ☀️ Impulsive ☀️ Dévouée ☀️ Mélancolique ☀️ Altuiste ☀️ Têtue ☀️ Séduisante ☀️ Franche ☀️ Attachante ☀️ Sauvage ☀️ Courageuse ☀️ Discrète ☀️ Indépendante ☀️ Pessimiste ☀️ Douce ☀️ Lunatique ☀️ Envoutante ☀️ Mystérieuse ☀️ Responsable ☀️ Rancunière

Si ça t'inspire quelque chose frog

Edit : Je viens de voir que Clyde avait recherché son père, or Allie pendant son adolescence à recherché son frère, peut-être qu'on peut partir d'un même ressenti, bien que ce ne soit pas la première chose que l'on dit à un inconnu mdr Mais je kiffe ton gif brille , En plus je suis dessus héhé1


Alliana Lullaby Jones-Bennett
« So I cross my heart, and I hope to die, that I'll only stay with you one more night And I know I said it a million times But i'll only stay with you one more night Trying to tell you no, but my body keeps on telling you yes Trying to tell you stop, but your lipstick got me so out of breath I'd be waking up, in the morning probably hating myself And i'd be waking up, feeling satisfied but guilty as hell .KICK ASS »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : dadeloux
Ҩ messages : 188
Ҩ crédits : Permanantjoy



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Mar 30 Oct - 22:31

Olala il faut TROP qu'on se trouve quelque chose niaah
Mais bon j'attends de voir ce que tu te trouves avec ma sœurette d'amour pour en déduire un petit quelque chose ♥️



Evie ☼ shoulda just called it like I saw it. Shoulda just called for help and
ran like hell that day. The burning sting and the high and the heat and the
left me one more feeling way he kissed me.
I shoulda just called him Whiskey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Mano
Ҩ messages : 98
Ҩ crédits : ...



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Mer 31 Oct - 18:03

Moi je veux bien un lien monsieur ! Wink

Si tu as des idées, je veux bien brille




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : carrie
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 441
Ҩ crédits : soon



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Jeu 1 Nov - 19:19

Je reviens à la charge parce que j'ai peut-être trouvé un truc !

Voilà quand Allie est arrivé en ville il y a 3ans, peut-être qu'ils auraient pu vivre une idylle pendant deux-trois mois ? rien de bien sérieux, mais ça n'aurait pas tenu parce que l'un comme l'autre, ils sont beaucoup trop secret. Après, elle aurait eut 20ans à l'époque, peut-être qu'il aurait donc un vrai penchant pour les jeunettes mdr


Alliana Lullaby Jones-Bennett
« So I cross my heart, and I hope to die, that I'll only stay with you one more night And I know I said it a million times But i'll only stay with you one more night Trying to tell you no, but my body keeps on telling you yes Trying to tell you stop, but your lipstick got me so out of breath I'd be waking up, in the morning probably hating myself And i'd be waking up, feeling satisfied but guilty as hell .KICK ASS »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Jeu 1 Nov - 19:53

Alliana : J'aime beaucoup cette idée mdr
Pauvre Clyde attiré que par les petites jeunes ^^

Everleigh : Avec plaaaaisir pour le lien ! niaah

Liam : Ian in love Je veux un lien bien sûr ^^
Parle moi de ton personnage x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : carrie
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 441
Ҩ crédits : soon



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Jeu 1 Nov - 19:57

Super ! Comment serait leur relation maintenant ?
Personnellement je verrais bien quelque chose d'assez chaleureux, ils s'entendent toujours bien bon sauf qu'ils parlent peu d'eux-même vu qu'ils sont assez secret. Et puis lui pourrait faire comme-ci parfois "il la séduisait" en la complimentant ou autre, sans pour autant qu'il y est d'ambiguïté vu que nos coeurs sont bien pris xD


Alliana Lullaby Jones-Bennett
« So I cross my heart, and I hope to die, that I'll only stay with you one more night And I know I said it a million times But i'll only stay with you one more night Trying to tell you no, but my body keeps on telling you yes Trying to tell you stop, but your lipstick got me so out of breath I'd be waking up, in the morning probably hating myself And i'd be waking up, feeling satisfied but guilty as hell .KICK ASS »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Ven 2 Nov - 1:35

Oui j'imagine bien Clyde la séduire simplement pour la taquiner ^^
Par contre je pensais que Alli et Clyde auraient pu se parler d'une chose sur leur passé, tu m'as dis qu'elle recherchait son frère il aurait pu lui dire qu'il a cherchait lui même son père. Et du coup il aurait pu tenté de le rechercher dans les fichiers de la police ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : carrie
Ҩ âge irl : 26
Ҩ messages : 441
Ҩ crédits : soon



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Ven 2 Nov - 13:06

Oui effectivement on peut approfondir le lien ! C'est une bonne idée ! Vu qu'il est commissaire il aurait pu se douter de quelque chose, elle aurait pu être triste le jour de l'anniversaire de son frère, surtout elle a un tatouage sur le poignet composé de 4étoiles une pour Evie, une pour ses parents décédés et une pour son frère. Il l'aurait interrogé et elle se serait confié à lui. Il aurait pu lui parler de sa propre expérience et soit la convaincre d'abandonner de chercher ou alors l'aider. Sachant que son frère Samaël est toujours en écosse, d'où elle vient.

Je comptais d'ailleurs faire un scénario du frère plus tard (= peut-être qu'elle aurait pu le retrouver grâce à Clyde. Il aurait retrouvé le gamin et l'aurait fait venir ici.


Alliana Lullaby Jones-Bennett
« So I cross my heart, and I hope to die, that I'll only stay with you one more night And I know I said it a million times But i'll only stay with you one more night Trying to tell you no, but my body keeps on telling you yes Trying to tell you stop, but your lipstick got me so out of breath I'd be waking up, in the morning probably hating myself And i'd be waking up, feeling satisfied but guilty as hell .KICK ASS »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Ven 2 Nov - 23:15

Oh oui je pense que Clyde l'aurait convaincue de continuer. Il regrette de ne pas avoir continué de chercher son père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : dadeloux
Ҩ messages : 188
Ҩ crédits : Permanantjoy



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Sam 3 Nov - 0:06

(aa) Si tu es un ange avec ma soeur, nous sommes obligés d'avoir un lien positif ! brille



Evie ☼ shoulda just called it like I saw it. Shoulda just called for help and
ran like hell that day. The burning sting and the high and the heat and the
left me one more feeling way he kissed me.
I shoulda just called him Whiskey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Mano
Ҩ messages : 98
Ҩ crédits : ...



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Dim 4 Nov - 19:34

Alors, Liam est arrivé en Australie il y a5 ans. A la base, il est anglais, d'où l'accent assez prononcé "british" qu'il peut avoir. Razz Il est rédacteur en chef au journal hebdomadaire de la ville. Il est célibataire mais il est en train de se découvrir des sentiments pour Maelynn, une de ses employées qui le déteste. Du moins c'est ce qu'il pense.
Il a 28 ans, aime écrire, les belles voitures et dessiner. Voilà en gros, je ne sais pas trop quoi te dire de plus.

As tu une idée ? Smile




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Mer 7 Nov - 22:26

Ever : Peut être que l'on pourrait au contraire partir d'un lien négatif... Ever n'aurait pas vue la relation entre sa soeur et Clyde d'un bon oeil, Après tout elle avait que vingt ans et lui 14 ans de plus qu'elle. Donc elle voulu protéger sa soeur. Mais en voyant que finalement il l'aide pour son frère leur relation pourrait s'être apaiser ?

Liam : Bon j'ai une idée mais est ce que ça te tente du négatif ? evil1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Mano
Ҩ messages : 98
Ҩ crédits : ...



en savoir plus sur moi...
Ҩ choses à faire :
Ҩ Mon téléphone:

MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Jeu 8 Nov - 0:53

Ah oui avec plaisir Wink j'en ai pas beaucoup Razz

Je t'écoute Smile




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Lou
Ҩ messages : 32
Ҩ crédits : Belikovs



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Ven 9 Nov - 18:19

Je veux un lien tino stp


    « J'ai entendu un jour dans un film, que la mort avait quelque chose d'un peu trop définitif. Et moi je pense que l'Amour n'en est pas bien loin. La famille, les hommes, un homme. Deux peut-être. C'est déjà trop pour une seule personne. Le temps vous est compté, la place qu'ils tiennent dans votre vie est indélébile, et chaque être que vous laissez franchir la barrière de votre âme y pose ses marques. On ne dira pas que je ne vous ai pas prévenu. Or une fois qu'ils y sont, ils y restent, et croyez bien que cet espace qu'ils prennent en vous, vous ne serez jamais capable de le donner à quelqu'un d'autre. Alors choisissez prudemment avant de n'être empli(e) que d'amours destructeurs et inachevés. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Ven 9 Nov - 18:39

Liam : Bon voici mon ébauche d'idée ! Liam est rédacteur en chef, il pourrait vouloir faire un article sur la police, il aurait pu entendre par quelqu'un qu'il y avait des pot de vin qui se versait sous la table et que les flics étaient corrompu. Et voudrait donc "enquêter" sur ce sujet. Le souci c'est que le commissaire c'est Clyde et qu'il apprécie pas des masses que l'on vienne fouiner dans ses transactions et ses affaires. Du coup Clyde lui met des bâtons dans les roues et ils ne supportent pas, dès que l'un voit l'autre ça s'enflamme directement ?

Blanche : Avec plaisir le lien ma belle. brille
Tu as une idée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Lou
Ҩ messages : 32
Ҩ crédits : Belikovs



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Ven 9 Nov - 19:23

J'ai lu ta fiche en entier, mais va falloir que ça germe dans mon cerveau parce que Clyde a déjà des histoires avec Lena xD alors vaut mieux pas que Blanche soit trop dans le coin xD sinon sa fille va devenir folle lol

Très belle fiche au passage !


    « J'ai entendu un jour dans un film, que la mort avait quelque chose d'un peu trop définitif. Et moi je pense que l'Amour n'en est pas bien loin. La famille, les hommes, un homme. Deux peut-être. C'est déjà trop pour une seule personne. Le temps vous est compté, la place qu'ils tiennent dans votre vie est indélébile, et chaque être que vous laissez franchir la barrière de votre âme y pose ses marques. On ne dira pas que je ne vous ai pas prévenu. Or une fois qu'ils y sont, ils y restent, et croyez bien que cet espace qu'ils prennent en vous, vous ne serez jamais capable de le donner à quelqu'un d'autre. Alors choisissez prudemment avant de n'être empli(e) que d'amours destructeurs et inachevés. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Ven 9 Nov - 19:47

mdr Parle moi de ton personnage ^^
Et je te remercie pour le compliment sur ma fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Lou
Ҩ messages : 32
Ҩ crédits : Belikovs



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Ven 9 Nov - 20:43

Blanche est la fille unique d'un couple atteint tous deux par le cancer, pour subvenir à leurs besoins elle est sujette au chantage d'un riche américain. Il lui a promis de payer les soins de ses parents en échange de quoi elle n'avait d'autres possibilités que de s'éloigner violemment de l'homme qu'elle aime. C'est une fille douce, au sourire communicatif mais qui parait assez résignée et à qui la vie n'a laissé que peu d'illusions.

Je la verrais fort bien se disputer avec Clyde à propos de la naiveté qui l'agace tant, elle ne l'a plus et pourtant elle parait toujours la porter. Je pense qu'elle pourrait se révolter contre sa volonté à lui de descendre toute personne qui a encore le don "d'y croire" en arguant que c'est ce qu'il a toujours souhaité pour sa fille. Mais ça, ce serait au sein d'une relation amicale avec ses hauts et ses fusils à pompe .

J'te laisse voir si tu as une idée, mais je pense que ça devrait pas ^^etre trop dur à trouver pour moi au pire Smile


    « J'ai entendu un jour dans un film, que la mort avait quelque chose d'un peu trop définitif. Et moi je pense que l'Amour n'en est pas bien loin. La famille, les hommes, un homme. Deux peut-être. C'est déjà trop pour une seule personne. Le temps vous est compté, la place qu'ils tiennent dans votre vie est indélébile, et chaque être que vous laissez franchir la barrière de votre âme y pose ses marques. On ne dira pas que je ne vous ai pas prévenu. Or une fois qu'ils y sont, ils y restent, et croyez bien que cet espace qu'ils prennent en vous, vous ne serez jamais capable de le donner à quelqu'un d'autre. Alors choisissez prudemment avant de n'être empli(e) que d'amours destructeurs et inachevés. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde Ven 9 Nov - 23:06

J'aime beaucoup cette idée ! Et l'histoire de Blanche m'a l'air très difficile effectivement. ^^
Mais je pense qu'entre eux ça peut devenir quelque chose de "fort" dans le sens ou la jeune femme pourrait dire ce qu'il se passe avec ce sale type qui profite en quelque sorte d'elle et là Clyde l'aiderait. Bien sûr il semblera toujours froid, distant etc... Mais au fond il l'apprécie sans le dire vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

worth knowing



MessageSujet: Re: Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde

Revenir en haut Aller en bas
 

Les blessures d'amitié sont inconsolables. -> Clyde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les blessures du coeur sont profondes [En cours]
» Sam et Frodo ou une amitié malsaine ?
» Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]
» Les blessures de l'amitié partent toujours d'une main fidèle. | ABEL PIRRIE
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walk In The Sun :: I'm coming Home :: Je Gère ma Vie :: Les Dossiers Relationnels-