AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CLYDE&LENA | un seul être vous manque et tout est dépeuplé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

worth knowing

Ҩ pseudo : kmi.
Ҩ messages : 17
Ҩ crédits : à venir.



MessageSujet: CLYDE&LENA | un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Mer 31 Oct - 18:25



« CLYDE&LENA »





Une nouvelle journée de travail venait de s'achever. Au niveau du travail j'ai de la chance de faire un métier qui me plait, j'entamais déjà ma deuxième année en tant que professeur des écoles, certes je suis encore toute jeune, mais il est vrai que depuis que j'avais terminé mes études et que maintenant j'étais dans la vie active, le temps passait beaucoup plus vite. Ma journée de classe terminée, j'avais pris le temps de parler avec quelques collègues puis je quittais l'école pour me rendre chez moi. Le trajet je le faisais bien souvent en voiture car l'école était un peu loin de mon appartement, je sais que je ne rend pas service à la planète mais bon j'ai une voiture alors il faut bien qu'elle roule non? Ma voiture... Un tas de ferraille aux yeux de certains mais je ne peux pas encore m'offrir une voiture neuve ! Peut être l'année prochaine qui sait?

Arrivée chez moi je déposais mes clefs ainsi que mon sac à l'entrée. Mon chien ne tarda pas à me sauter dessus, j'adore les animaux, j'ai un chien et deux chats tout ça dans un appartement deux pièces. Certains dises que je suis dingue avec mes animaux car je les considère comme mes bébés, j'ai vécu dans une famille nombreuse et quand je suis partie de la maison familiale je me sentais un peu seul et mes animaux m'ont aidé à me sentir mieux. Je tâtais mes poches à la recherche de mon portable, où est-ce-que j'avais pu le mettre? Heureusement je réussi enfin à mettre la main dessus, et bien sur je n'ai plus de batterie, j'ai l'impression que je le recharge deux fois par jour celui là. Hier, j'avais évoqué à ma meilleure amie un possible restaurant ce soir. Je suis une adepte des restaurants car je suis loin d'être un cordon bleu. Je fonçais alors à ma douche, m'être préparée j'empoignais mon sac pour aller chercher Ella, ma meilleure amie.

Je me rendais alors à Victoria Square vers le sud de la ville. Sur le chemin, je cherchais mon téléphone pour appeler mon amie, je ne voulais pas aller chez elle à cause de son père, une histoire compliquée. Je fouillais à l'aveugle dans mon sac mais rien : merde! Je l'avais mis à charger et j'avais oublié de le récupérer. Quelle poisse! Je n'avais pas le choix il fallait que je sonne à la porte. Une fois arrivée, je sortais de ma voiture, marchant jusqu'à la porte d'entrée. Poussant un soupire je sonnais à la porte, attendant une réponse.






Dernière édition par Lena C. Lockart le Ven 2 Nov - 1:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: CLYDE&LENA | un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Mer 31 Oct - 23:14

Lena & Clyde
« L'amour c'est comme les maths, il y a toujours des problèmes »

Cela faisait déjà quelques jours que je n’avais pas vue Lena. Depuis que celle-ci m’avait embrassé dans ma cuisine et que je l’avais repoussé. Plutôt brusquement je dois l’avoué. Je me sentais coupable d’être parti si violemment mais je me sentais encore plus coupable de lui avoir laissé une chance de me faire flancher. Je me sentais mal à l’aise vis-à-vis de ma fille. Ella était tous ce que j’avais et Lena était la meilleure amie de ma fille. Je ne pouvais m’empêcher de penser à ce qu’elle dirait si elle voyait son père âgé de quarante, ou presque, flirter avec une jeune fille de son âge. Certes Lena était majeure mais là n’était pas la question. Dans d’autres circonstances peut être qu’il aurait pu se passer quelque chose entre nous, mais là, non c’était totalement impossible. Ne serais ce par respect pour Ella. Et même par rapport à Lena. Je l’avais connu alors qu’elle était toute petite, je l’avais toujours considéré comme une enfant, comme ma seconde fille vue le nombre de fois où elle était venue dormir à la maison. Je ne pouvais considérer cette jeune femme, bien que sublime, comme une femme. Je devais garder à l’esprit qu’elle était encore une enfant. Pourtant elle savait séduire comme une femme et j’étais parfois même troublée par elle. Mais à quoi d’y penser, ce n’était pas envisageable. J’avale mon café et je fume ma cigarette tout en réfléchissant à tout ça. Je savais qu’il faudrait que j’aille m’excuser, je devrais un jour ou l’autre frappé chez elle et lui dire que j’étais désolé pour mon comportement et que je ne souhaitais en aucun cas la blessée.

Ella descend, m’embrasse et repart voir des amis, je ne lui posais plus autant de question qu’avant mais je cherchais quand même à savoir avec qui elle allait sortir. Après tout j’étais son père et j’étais seul pour l’élevée je ne pouvais m’empêcher d’avoir peur pour elle. Je connaissais la vie et je savais parfaitement bien comment ça se dérouler quand on était jeune. J’avais souffert et je ne lui souhaitais pas le quart de ce que j’avais subis depuis la naissance. Ella était à peine partie que j’entends sonner chez moi. Qui ça pouvait être à cette heure ? J’écrase donc ma cigarette avant d’ouvrir la porte. Lena était devant, elle n’avait surement pas envie de me voir mais l’occasion était trop belle je devais en profiter. « Bonjour Lena. Entre je t’en prie. » Je me poussais pour qu’elle puisse rentrer. Une fois celle-ci à l’intérieur de la maison je reprends la parole. « Ça tombe bien que tu sois là, je voulais te voir justement. Écoute… Je tenais à m’excuser pour la dernière fois, pour ce que je t’ai dit. Je ne voulais pas te blessée. » Pourtant je ne dirais pas que je mentais quand je lui ai dit cela. Je ne voulais pas encouragé ses actes.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : kmi.
Ҩ messages : 17
Ҩ crédits : à venir.



MessageSujet: Re: CLYDE&LENA | un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Mer 31 Oct - 23:45





« CLYDE&LENA »





Je connaissais très bien cette maison, Ella est mon amie depuis très longtemps maintenant, alors je ne compte plus les journées que j'ai passé ici, les Malinovski ont une maison magnifique. J'espère un jour avoir une aussi belle maison, mais avec mon petit salaire de professeur j'en suis très loin ! Mais bon on a bien le droit de rêver, non? J'attendais donc patiemment devant la porte, espérant que ma meilleure amie m'ouvre vite, et surtout j'espérais qu'elle soit là, car je venais un peu en touriste la chercher, notre restaurant n'avait rien d'officiel, nous en avions juste parlé brièvement la veille, mais j'avais besoin de sortir et me changer des idées, alors elle avait intérêt à être là. Après quelques instants d'attente, la porte s'ouvrit enfin, malheureusement ce ne fut pas Ella derrière la porte mais son père, Clyde. Bien entendu je connais bien ce dernier, mais je n'avais aucune envie de tomber sur lui. Pourquoi? Au risque d'en choquer certains, depuis un moment je commence à m'intéresser de plus en plus au père de ma meilleure amie. J'ai essayé à de nombreuses fois de le charmer, puis moi qui suis d'ordinaire très patient, j'ai décidé de me lancer et je l'ai embrassé, ce fut trop court, mais tellement agréable. Mais après il est partit en me balançant de me trouver "un gamin de mon âge". C'est peut être stupide, mais je l'ai mal pris. Il croit quoi? Je n'ai pas que ça à faire de perdre mon temps. Il me plait, je ne fais pas ça juste pour m'amuser...

« Bonjour Lena. Entre je t’en prie. » « Salut.. » J'entrais donc suite à sa demande. Je suis venue plusieurs fois ici dans le seul but de le voir lui, et bien sur cette fois ci je venais voir mon amie, et bien sur, il fallait que je tombe sur lui. Alors que j'allais lui demander d'appeler Ella pour moi, il me devança. « Ça tombe bien que tu sois là, je voulais te voir justement. Écoute… Je tenais à m’excuser pour la dernière fois, pour ce que je t’ai dit. Je ne voulais pas te blessée. » Alors comme ça il était désolé? Il y avait de quoi à vrai dire, mais sur le moment je m'en fichais totalement de ces excuses déjà j'ignorais si il était sincère ou pas. « Je ne vois pas de quoi tu parles... Je viens voir Ella. » Depuis le temps que je le connaissais je le tutoyais, c'était habituel. Il pouvait parler je m'en fichais. Je ne voulais pas qu'il pense que je venais pour ces beaux yeux. Il m'avait fait de la peine suite à sa réaction, surtout que je suis sure que je ne le laisse pas indifférent. Je n'étais pas là pour m'expliquer je voulais récupérer Ella et partir aussi vite.







 



Dernière édition par Lena C. Lockart le Ven 2 Nov - 1:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: CLYDE&LENA | un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Jeu 1 Nov - 19:51

Lena & Clyde
« L'amour c'est comme les maths, il y a toujours des problèmes »

« Salut.. » J’avais bien l’impression que Lena m’en voulait plus que ce que je pensais. Elle qui était toujours très souriante et enjouée elle me lâcher un bref salut préférant sans aucun doute que je m’en aille loin, très loin, mais malheureusement pour elle je lui présenterais des excuses qu’elle le veuille ou non ! Et je ne la laisserais pas partir tant qu’elle n’aura pas accepter mes excuses. Ella n’était pas là alors j’avais tout mon temps pour ça. Je soupirais légèrement avant de lui présenter des excuses. Je m’en voulais de lui avoir parlé sur ce ton et de ne pas avoir arrondi les angles comme je faisais toujours quand je repoussais Lena. J’étais peut être de mauvaise humeur. Ou peut être que ce baiser m’avait beaucoup plus plu que ce que je voulais bien l’avoué. Peu importe mon excuse ça ne justifiait pas mon comportement. J’avais un sale caractère mais jamais avec la meilleure de ma fille. « Je ne vois pas de quoi tu parles... Je viens voir Ella. » Qu’est ce que j’avais dit, elle est bien plus blessée ou en colère que ce que j’avais imaginé. Faire comme si de rien était c’est une technique de femme. J’aurais voulu apprendre cela. Faire comme si il ne s’était rien passé. Fermé les yeux et ne plus penser à tous ce qui est négatifs que ce soit dans ma vie ou dans celle de ma fille. Mais je ne le pouvais pas et je n’y arrivais pas. « Ella n’est pas là, elle est partie avec des amis. » Avant même qu’elle n’avise de partir je me suis mis devant la porte d’entrée, si elle elle était têtue je l’étais encore bien plus. Elle connaissait le père aimant mais elle n’avait jamais eu à faire à l’homme. J’étais parfois une vraie pourriture mais là ce n’était pas à ce jeu que j’allais jouer mais bien carte sur table avec la demoiselle.

« Écoute je sais je t’ai blessée ce n’était pas dans mes intentions. » ça c’était vrai mais le petit monologue n’était pas terminé, quitte à terminer en enfer autant que ce soit pour de bon, non ? J’allais lui dire ce que je pense de tout ça. Et ce que je pense du fait qu’elle essaie de me séduire. Elle ne savait pas à quoi s’attendre, elle n’avait surement pas connu des tas d’hommes dans sa vie et moi j’étais juste une belle pourriture. Je ne voulais rien de sérieux. Je ne cherchais pas de compagne, quand j’étais avec une femme je voulais simplement son corps et rien d’autres. Voilà pourquoi je refusais de rentrer dans ses filets. Comment faire comme si de rien était après avoir passé la nuit avec la meilleure amie de sa fille ? C’était impossible. « Lena tu es une jeune femme formidable. Ce que l’on a fait dans cette cuisine ne doit pas se renouvelé. Tu es la meilleure amie de ma fille. Je te connais depuis que tu es enfant. Ce n’est pas raisonnable. Que tu me plaises ou non ne doit pas interférer là-dedans. Je n’aurais pas dû te le dire aussi sèchement mais je n’aurais pas dû te laisser croire qu’entre nous il pouvait y avoir quelque chose. Je suis désolé. »

© Chieuze

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : kmi.
Ҩ messages : 17
Ҩ crédits : à venir.



MessageSujet: Re: CLYDE&LENA | un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Jeu 1 Nov - 23:49



« CLYDE&LENA »





Je ne pourrais pas dire comment j'ai fais pour en arriver là. Clyde a toujours été comme un père pour moi, il m'a connu je n'avais pas encore dix ans. Je sais que je me suis déjà tourné vers lui lorsque j'avais besoin de conseils, et il avait toujours répondu présent pour m'éclairer. Pourquoi d'un coup il a commencé à me plaire? Je n'en sais absolument rien. Cela fait plusieurs mois que j'ai commencé à le voir différemment, au début j'ai cru que je me faisais des idées, que ce n'était qu'une passade, mais ça a continué au contraire il me plaisait de plus en plus. Craquer sur le père de ma meilleure amie? Je devenais vraiment dingue! Alors du coup j'ai commencé à sortir d'avantage pour faire de nouvelles rencontres, j'ai eu des copains de mon âge, mais Clyde ne quittait pas pour autant mes pensées. J'ai donc décidé à me jeter à l'eau, j'ai commencé à le charmer. Mais rien, il n'a jamais rien tenté, du coup je l'ai embrassé... Bien que ce fut court, je reste persuadée qu'il a apprécié même si c'est lui qui a mis fin trop vite à ce moment. En l'embrassant j'ai franchis la ligne, si jamais Ella venait à le savoir il est certain qu'elle ne me pardonnerait jamais. Clyde est son père, celui qui l'a élevé seul, je sais que son père est tout pour elle... Pourquoi la vie est-elle si compliquée?

« Ella n’est pas là, elle est partie avec des amis. » Ella n'était pas là? Pffff, quelle poisse! Ça ne servait à rien que je reste plus longtemps ici, il fallait que je parte au plus vite. Tournant sur mes talons, je voulais partir sans dire un mot, mais le père de ma meilleure amie me devança, se positionnant devant la porte d'entrée, ou plutôt la porte de sortie à mes yeux. « Clyde...» « Écoute je sais je t’ai blessée ce n’était pas dans mes intentions. » Il m'avait blessé, j'étais triste qu'il m'ai repoussé. Il me plaisait tant et j'étais incapable de l'expliquer, je le voulais et je ne pourrais pas me résoudre à me le laisser glisser entre les doigts. « Lena tu es une jeune femme formidable. Ce que l’on a fait dans cette cuisine ne doit pas se renouvelé. Tu es la meilleure amie de ma fille. Je te connais depuis que tu es enfant. Ce n’est pas raisonnable. Que tu me plaises ou non ne doit pas interférer là-dedans. Je n’aurais pas dû te le dire aussi sèchement mais je n’aurais pas dû te laisser croire qu’entre nous il pouvait y avoir quelque chose. Je suis désolé . » « Tu crois quoi? Que c'est facile pour moi? Je ne m'amuse pas à draguer tous les père de mes amis Clyde, ni les pères de mes élèves. J'ai essayé, essayé de garder ça pour moi, mais je ne peux plus... » Je comprenais qu'il ne voulait pas se lancer dans une histoire si compliquée, ne serait-ce que par respect pour sa fille. Mais une question me brûlait les lèvres. « Regarde moi et oses me dire que tu n'as pas apprécié. » Je voulais qu'il me voit comme une femme, mais j'ai l'impression que quoi que je fasse je resterais une petite fille, la meilleure amie de sa fille.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: CLYDE&LENA | un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Ven 2 Nov - 1:34

Lena & Clyde
« L'amour c'est comme les maths, il y a toujours des problèmes »

« Clyde...» Aucune supplication ne me ferait bouger de devant la porte. Je devais lui parler et je le ferais qu’elle le veuille ou non. Même si j’étais obligé de la pousser contre le mur pour lui dire ce que j’avais à lui dire. Je n’étais pas un homme qui se confondait en excuse. J’étais plutôt le genre de personne qui n’accepte aucun écart de ses amis et connaissances. Je suis très rancunier à la première incartade je ne cherchais plus à comprendre je devenais impitoyable. C’est comme ça que j’étais maintenant. Néanmoins je savais que Lena n’était pas ainsi, c’était une jeune femme douce et tranquille. Quelqu’un qui savait écouter et qui donner des conseils aux autres. J’avais été présent pour elle quand elle en avait besoin. Parfois les enfants ne peuvent pas parler de tout à leurs parents. C’est bien pour cela que je ne pouvais pas être plus qu’un second père pour elle. Bien sûr elle était grande aujourd’hui et je n’avais plus la même relation avec elle que celle que j’avais quand elle avait dix ans mais tout de même… Je lui ai donc expliqué ce que je ressentais. Que ce n’était pas raisonnable et que ça ne se renouvellera pas. Jamais. Il fallait qu’elle le sache je ne serais plus aussi faible. D’ailleurs après aujourd’hui je ne serais plus présent quand elle viendra voir Ella. Elle en souffrira beaucoup moins et ça m’empêchera de la voir autrement qu’une petite fille.

« Tu crois quoi? Que c'est facile pour moi? Je ne m'amuse pas à draguer tous les père de mes amis Clyde, ni les pères de mes élèves. J'ai essayé, essayé de garder ça pour moi, mais je ne peux plus... » Oh ça je n’en doutais pas. Lena n’était pas du tout une allumeuse ou une femme facile au contraire. Je l’ai toujours vue comme quelqu’un de timide. Peut être avait elle changer avec les années mais en tout cas je savais qu’elle ne draguait pas tous les hommes qu’elle rencontrait. Et encore moins tous les pères de ses amies. Mais là n’était pas la question. Que ce soit moi ou un autre nous ne pouvions pas faire ça. « Regarde moi et oses me dire que tu n'as pas apprécié. » La réponse était claire mais je ne savais pas ce que je devrais lui dire. Est-ce que je devais lui répondre non et lui faire du mal une seconde fois ou lui dire oui et encouragé en quelque sorte ce qu’elle avait fait ? « Lena… ça changerait quoi que je réponde à cette question ? Que je dise oui ou non ça sera toujours pareil. » Je me suis mis à soupirer avant de lever les yeux au ciel, j’ai fait un pas vers elle, conscient que je faisais une grosse, grosse connerie. « J’ai apprécié ce baiser. Vraiment. Mais je dois être un adulte responsable et ne pas t’encourager dans cette voie. Ça ne doit plus se reproduire. Tu dois rester l’amie de ma fille et moi simplement son père. » Je déposais mes doigts sur son menton afin qu’elle me regarde. Elle devait comprendre que ce que je lui disais n’était pas pour lui faire du mal. Au contraire.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : kmi.
Ҩ messages : 17
Ҩ crédits : à venir.



MessageSujet: Re: CLYDE&LENA | un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Ven 2 Nov - 15:47



     « Regarde moi et oses me dire que tu n'as pas apprécié. »   « Lena… ça changerait quoi que je réponde à cette question ? Que je dise oui ou non ça sera toujours pareil. » J'avais besoin qu'il me réponde, qu'il soit honnête. A mes yeux, il avait apprécié notre baiser et si il avait le courage de l'avouer je ne baisserais pas les bras, je ferais tout pour que cet instant se reproduise. En commençant à séduire Clyde en aucun cas mon but a été de faire du mal à Ella. Certes Clyde est beaucoup plus agé que moi, certes c'est le père de ma meilleure amie, mais n'ai-je pas le droit de faire ce que mon coeur me dicte? Je voulais tellement qu'il me voit comme une femme, il m'a peut-être connu alors que je n'avais pas encore dix ans, mais maintenant qu'il le veuille ou non j'étais une femme, une femme majeure et vaccinée.

     « J’ai apprécié ce baiser. Vraiment. Mais je dois être un adulte responsable et ne pas t’encourager dans cette voie. Ça ne doit plus se reproduire. Tu dois rester l’amie de ma fille et moi simplement son père. »  Il venait de confirmer mes pensées, il avait apprécié.. Je comprenais tout à fait ses dires, mais je voulais quand même tenter, j'ai toujours été raisonnable et là je voulais enfin tenter quelque chose de fou.  « Moi, je n'ai pas envie d'être raisonnable.... » Avais-je déclaré en repoussant sa main de mon visage. Je voulais regoûter à ses lèvres, sentir ses mains sur mon corps. Il me torturait, si il avait apprécier que je l'embrasse, cela voulait dire que je lui plaisais. Si je n'avais pas été l'amie d'Ella ou si je n'avais pas le même âge qu'elle est-ce qu'il se laisserait aller? J'aimerais qu'il soit juste un homme et non un père pour qu'il fasse se qu'il s'interdit de faire.

     « Écoute, écoute cette voix qui te supplie de recommencer. Clyde.. Je ne suis plus une petite fille maintenant. »  Je le suppliais, ça ne montrait en rien ma maturité, mais je voulais qu'il ouvre enfin les yeux. Je voulais l'embrasser encore et encore, j'essayais de me contrôler pour ne pas lui sauter dessus. Cela faisait des mois que je ne voyais qu'à travers lui, des mois que je me refusais de toucher sa peau. En l'embrassant dans cette cuisine j'avais compris que je ne me faisais pas d'idée et qu'il était la seule chose que je désirais. Je ne pouvais pas renoncer à lui, je lui plaisais, il me plaisait, ou est le mal?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: CLYDE&LENA | un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Ven 2 Nov - 23:10

Lena & Clyde
« L'amour c'est comme les maths, il y a toujours des problèmes »

« Moi, je n'ai pas envie d'être raisonnable.... » Si elle elle n’avait pas envie d’être raisonnable je devais être capable de l’être pour deux. Il fallait que je pense à tous ce qui allait se passer si jamais je dépassais la ligne. Non je ne pouvais pas faire ça. Même si j’en avais envie. Même si elle me plaisait. Je devais garder à l’esprit qu’elle était la meilleure amie de ma fille et qu’en plus c’était une jeune femme. J’avais déjà eu une aventure avec une jeune femme et je ne pouvais pas retenter l’expérience. Non pas parce que ce n’était pas agréable seulement je n’étais pas un de ces hommes qui ne veulent pas vieillir et qui prennent des jeunettes dans leur lit juste pour montrer qu’ils sont encore jeunes eux aussi. Et puis Lena allait souffrir. Je le savais. Je n’étais pas l’homme d’une seule femme. Plus depuis la mort de Delia en tout cas. Sa mort avait mis fin à notre idylle mais j’étais persuadé que si elle était encore présente parmi nous je serais différent aujourd’hui. Quoi qu’il en soit mes doigts se sont écartés de sa joue dès qu’elle l’avait retiré. « Écoute, écoute cette voix qui te supplie de recommencer. Clyde.. Je ne suis plus une petite fille maintenant. » Certes c’était surement vrai, j’avais remarqué que son corps avait changeais, ses courbes s’était affinés, son visage adoucit et son sourire… Non je ne peux même pas parler de son sourire. Elle n’avait plus le corps d’une petite fille et c’est bien ce qui me dérangeait là-dedans. Elle avait muri et était devenue une femme qui savait ce qu’elle voulait. Je n’étais qu’un homme après tout. Un homme qui aime les femmes de caractère. Son visage d’ange cacher celle qu’elle était vraiment. C’était un volcan au fond d’elle. Et je n’étais pas sûr d’être capable de lui résister encore très longtemps. « Tu n’es plus une petite fille je le sais parfaitement… Mais où ça va nous mener tout ça ? » La question était à peine poser que je me suis approché d’elle et faible j’ai déposé mes lèvres sur les siennes. Je ne devais pas faire ça. Je ne devrais même pas y songer. Et pourtant mes mains se sont enroulées autour d’elle la serrant contre moi. Espérons que ma fille ne vienne pas à ce moment là.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : kmi.
Ҩ messages : 17
Ҩ crédits : à venir.



MessageSujet: Re: CLYDE&LENA | un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Mer 14 Nov - 16:06



« CLYDE&LENA »





« Tu n’es plus une petite fille je le sais parfaitement… Mais où ça va nous mener tout ça ? » Je n’en avais aucune idée, mais pour une fois je voulais vivre ma vie et suivre ce que me dictait ma tête, ou plutôt mon corps. Je n’avais jamais autant désiré quelqu’un. J’entrouvrais la bouche afin de tenter de lui apporter une réponse, mais ce dernier me pris de cours. Clyde s’était approché pour m’embrasser, la deuxième fois que ça avait lieu, mais cette fois-ci c’était lui qui avait fait le premier pas, il avait fini par craquer et contrairement à ce qui s’était passé dans la cuisine, je n’avais aucune envie de le rejeter malgré ma surprise, je voulais que ce moment ne s’arrête jamais, j’avais tellement rêvé de sa bouche, de son corps, il me hantait jour et nuit, et maintenant il était devant moi à m’embrasser. J’avais eu raison, je savais que je lui plaisais mais il ne voulait pas se l’avouer, mais là il s’était laissé aller. J’oubliais son âge, j’oubliais Ella, j’oubliais qu’il était le père de ma meilleure amie, nous étions que deux personnes qui se désiraient depuis un moment. Mes lèvres caressaient les siennes, mon corps s’était collé au sien tandis qu’une de mes mains s’était posée sur sa nuque. J’avais l’impression d’être dans un de mes nombreux rêves, j’étais loin de m’imaginer dans quelle galère on se lançait.

Je m’étais légèrement détachée, le regardant dans les yeux, ces yeux foncés qui me faisaient totalement fondre. « Ça fait tellement longtemps que j’attend ça… » Avais-je murmuré dans un souffle. Je lui prenais la main, l’apportant à mon visage, déposant de doux baisers dessus, sans pour autant quitté son regard. . « Tu me rends folle... » Je me grandissais alors pour lui recapturer les lèvres. Certains diraient que je ne suis qu'une égoiste, que je suis une mauvaise amie, et je peux les comprendre, mais jamais dans mes intentions j'ai voulu faire de mal à Ella, c'est ma meilleure amie, c'est comme une soeur pour moi, mais dois-je pour autant m'empêcher de suivre ce que me dicte mon instinct? Clyde et moi sommes assez grands pour faire ce que l'on veut, certes on s'enfonçait dans une histoire pas simple, mais je ne pouvais me résoudre à rester la simple amie de sa fille.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worth knowing

Ҩ pseudo : Aucun
Ҩ messages : 53
Ҩ crédits : Cyrine



MessageSujet: Re: CLYDE&LENA | un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Mar 20 Nov - 23:48

Lena & Clyde
« L'amour c'est comme les maths, il y a toujours des problèmes »

Ou est ce que cette histoire aller nous mener je n’en savais rien. J’étais tiraillé entre ma raison et mes envies et comme tous les humains j’ai céder à mes envies. Lena faisait partie des tentations, je n’aurais jamais dû y gouter. Ses lèvres étaient douces et sucrées, ses mains s’agrippaient à moi alors que je la serrais un peu plus contre moi. Ma tête bourdonnée. Elle me hurlait d’arrêter. De stopper la bêtise que je faisais. Que nous faisions. J’aurais dû penser à ma fille à ce moment-là, et si Ella était rentré ? Si elle nous avait surpris dans cette entrée en train de nous embrasser ? Elle aurait perdu sa meilleure amie et j’aurais été le pire des pères pour elle. Je ne sais plus très bien ou j’en suis ni même ce que je fais. Lena était jeune. Elle avait l’âge d’être ma fille et pourtant à ce moment là je m’en fichais totalement. Une bombe aurait pu exploser près de nous ça n’aurait rien changé je ne l’aurais pas lâché pour autant. Ses lèvres se sont enfin détachées des miennes. Nos souffles se sont conjuguais. Je reprenais le mien en douceur et mes questions sont revenues à la charge. Mon cerveau ne me laisserait pas tranquille tant que je ferais cette bêtise. « Ça fait tellement longtemps que j’attend ça… » J’avais peur de faire du mal à Ella mais encore plus à Lena. Elle était jeune. Elle avait surement eu des petits amis avant mais ça n’est pas la même chose. J’ai appris il y a longtemps qu’un simple baiser peut faire bien plus de mal qu’une nuit d’amour. Cela entraine beaucoup plus de problème que ce que l’on imagine. « Tu me rends folle... » En douceur ses lèvres se sont posées sur les miennes, c’était comme une caresse. Après un moment j’ai relâché notre étreinte, doucement, sans brusqué les choses et j’ai laissé les secondes passés le temps que je reprenne peu à peu mes esprits. « Lena… Ce n’est pas bien ce que l’on fait. Je sais que c’est moi qui t’ait offert ce baiser mais j’ai mal agi je ne devrais pas t’encourager… Ce n’est pas qu’à cause d’Ella c’est un tout… Qu’est ce que tu attends de moi ? » La question était posé, il faudrait des réponses. Elle attendait quoi ? Des baisers volés dans une cuisine ? Un rendez vous ? Ou peut être plus ? Je ne savais pas à quoi m’attendre finalement. Est-ce qu’elle avait des sentiments pour moi ou était elle simplement attiré par moi ?

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

worth knowing



MessageSujet: Re: CLYDE&LENA | un seul être vous manque et tout est dépeuplé.

Revenir en haut Aller en bas
 

CLYDE&LENA | un seul être vous manque et tout est dépeuplé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Quand un seul être vous manque, tout est dépeuplé." Victor HUGO
» MARY-ANN ♚ Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
» ♣ Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ♠
» Jonazz + Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé.
» Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé. [Pv pour tous ceux qui aiment les posts larmoyants et bien pathos :twisted:]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walk In The Sun :: City of Churches :: Victoria Square :: Galloway Avenue-